"Les élections municipales vont être reportées" affirme le ministre chargé des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile

Publication: Mis à jour:
Imprimer

"Les élections municipales vont être reportées" a déclaré Mehdi Ben Gharbia, ministre chargé des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile. Il a indiqué, dans une interview accordée lundi à la radioShems Fm, qu'organiser les élections pour le 17 décembre prochain, est une mission quasi-impossible.

Il a argué que les conditions actuelles - dont notamment la vacance du poste du président de l'ISIE- compliquent la situation. "Les élections municipales vont être reportées, c’est une réalité. Le gouvernement se réunira aujourd'hui avec les partis politiques et les membres de l’Instance Supérieure Indépendante des Élections (ISIE) afin de fixer la date finale des municipales", a-t-il déclaré.

Ben Gharbia a noté que reporter les élections n'est pas pire que de laisser les choses dans le flou. Il a, d'ailleurs, souligné la nécessité de fixer au plus vite une date précise.

Mars 2018, date la plus probable

Selon lui, les élections municipales devraient avoir lieu au cours du mois de mars 2018. Une probabilité qui a été, par ailleurs, évoquée, dimanche, par le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi. Ce dernier a noté que son mouvement n’était pas favorable au report des élections mais des raisons objectives sont à l’origine de son acceptation de l’ajournement des municipales.

L'ISIE est prête mais...

D'après Nabil Baffoun, membre de l'ISIE, l’Instance est prête à respecter la date de la tenue des élections municipales dans les délais. "L’ISIE est tout à fait prête à organiser les élections municipales dans les délais fixés" a-t-il déclaré.

Toutefois, l'absence de certains de ses membres demeure un obstacle devant la tenue des élections dans les délais.

À noter que la plénière de l’ARP pour le pourvoi des vacances au sein de l’ISIE, aurait été décidée pour le 20 septembre courant, soit deux jours après la date réglementaire butoir pour pouvoir maintenir le délai du 17 décembre 2017 initialement prévu.

Huit partis politiques pour le report des élections municipales

Huit partis politiques ont manifesté lors d'une conférence de presse tenue le 5 septembre courant leur intention de vouloir reporter les élections municipales. Il s'agit de Machrou Tounes, Al Joumhouri (parti républicain), El Badil Ettounsi, Afek, Tounes Awalan, le Parti du travail patriotique démocratique, Al Watan et Al Massar. Tous ont affirmé que l’organisation de ces élections le 17 décembre est "impossible" en l’absence des conditions légales, juridiques, financières, techniques et logistiques.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.