Tunisie- Rentrée scolaire: Plus de deux millions d'élèves ont retrouvé les bancs de l'école

Publication: Mis à jour:
SCHOOL TUNISIA
Tunisian school children walk past on April 14, 2016 a road block set up by residents of the island of Kerkennah during a series of social protests related to Tunisia's natural gas facility of UK based oil company Petrofac. Petrofac facility on Kerkennah has halted production since social protests started in January 2016. / AFP / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

C'est la rentrée! Cartables au dos, coiffures impeccables et tabliers flambant neufs, les plus petits ont repris ce vendredi 15 septembre le chemin de l'école pour cette rentrée 2017-2018.

Plus de deux millions d'élèves prennent le chemin de l’école, un quasi record

D'après le Directeur Général du cycle primaire, Kamel Hajjem, une augmentation de 41 mille élèves a été enregistrée par rapport à l'année dernière. Il a indiqué, à Nessma Tv que 6093 établissements scolaires ont ouvert leurs portes et 156 mille instituteurs sont prêts pour accueillir les élèves et assurer les cours pour cette année scolaire 2017.

En tout, un million 185 mille écoliers, inscrits dans les cycles préparatoire et primaires, seront répartis sur 4581 écoles primaires, a précisé Hajjem.

Pour ce qui est des élèves inscrits dans les cycles secondaire et de base, leur nombre a atteint prés de 902 mille 595 élèves répartis sur un ensemble de 1512 établissements, selon le Directeur Général des cycles de l’enseignement de base et du secondaire, Mondher Dhouib.

De nouvelles écoles, des foyers, des complexes sportifs et culturels ont été créés

Selon Hajjem, 355 nouvelles classes préparatoires accueillant jusqu'à 6517 écoliers ont été créées. Il a précisé que 13 écoles primaires ont été, également, aménagées et construites pour recevoir les élèves cette année. Il a fait savoir que des écoles numériques seront lancées dans 52 établissements de l'enseignement primaire.

“D’autres travaux d’extension de 174 écoles moyennant un coût global estimé à 11 millions de dinars viennent également d’être réalisés alors que les projets de maintenance ont ciblé 154 écoles primaires et coûté 20,7 millions de dinars”, a-t-il ajouté.

S'agissant des lycées, Dhouib a annoncé la construction de 4 établissements éducatifs dont 3 lycées, précisant que le coût de ces établissements a atteint 12.750 millions de dinars.

Le Directeur de l’Office des Œuvres scolaires, Tarek Loussif, a annoncé la création de deux foyers et de 45 cantines scolaires et la réhabilitation de 6 autres foyers, ajoutant qu’un repas sera offert à 353 mille élèves des différents cycles.

Six complexes sportifs et culturels scolaires ainsi que 150 fermes pédagogiques ont été également créées, selon le même responsable.

Coût de la rentrée

Le coût moyen de la rentrée scolaire a dépassé le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) qui s’élève à 357 dinars, c’est ce qui ressort des résultats d’une étude réalisée, récemment, par l’Organisation de Défense du Consommateur (ODC) sur les coûts de la rentrée scolaire 2017 pour les ménages tunisiens.

Le coût moyen de la rentrée pour la famille tunisienne ayant des enfants inscrits dans les écoles primaires publiques s’élève à 350 dinars, selon le président de l’ODC Slim Saâdallah.

Ce coût est de l’ordre de 317 dinars et 389 dinars pour ceux ayant des enfants inscrits respectivement dans les collèges et dans l’enseignement secondaire, et il dépasse le montant de 1000 dinars pour les jeunes inscrits dans l’enseignement supérieur.

Youssef Chahed visite l'école primaire "Cité Chaker" à Borj Touil

Accompagné du nouveau ministre de l'Éducation Hatem Ben Salem, le chef du gouvernement Youssef Chahed s'est rendu à l'école primaire "Cité Chaker" à Borj Touil (gouvernorat de l'Ariana). "On a voulu être présents aujourd’hui pour les encourager et leur montrer que les études restent la chose la plus importante. Ces élèves sont l’avenir de la Tunisie et sa vraie richesse" a indiqué Chahed dans un message adressé aux élèves et aux enseignants à l'occasion de la rentrée.

Enseignants suppléants, une solution en cours

En ce qui concerne le problème d'enseignants suppléants, le ministre de l’Éducation nationale Hatem Ben Salem a indiqué, sur les ondes de Mosaïque Fm, que son département a proposé au gouvernement de recruter un certain nombre d’enseignants suppléants pour l’année scolaire 2017-2018 afin de combler le vide surtout que certains instituteurs et professeurs suppléants ont choisi de bouder la rentrée scolaire jusqu’à la régularisation de leur situation professionnelle.

Deux écoles fermées à Kairouan

Si deux millions d'écoliers tunisiens ont rejoint l'école ce matin, d'autres n'ont pas eu cette chance. Deux écoles ont été fermées à Kairouan sous la pression des habitants de la région qui protestaient contre le manque d'instituteurs et aux problèmes liées aux conditions précaires des écoles. Une autre école dans la région de Ktaiya à Kébili a, été à son tour, fermée par les habitants. Ces derniers ont empêché leur enfants de reprendre les cours.

La grande rentrée est aussi synonyme d'embouteillages monstres

La grande rentrée est aussi synonyme d'embouteillages monstres. Les conducteurs ont dû galérer ce matin pour déposer leurs enfants à l'école à l'heure. Les rues étaient bondées plus que d’habitude et la circulation était plutôt difficile ont remarqués plusieurs médias.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.