Cette photo impressionnante de Houda Chaloun figure parmi les 100 finalistes de la compétition International Images for Science 2017 (et va faire le tour de l'Angleterre)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

PHOTOGRAPHIE - Jamais sans son appareil photo, la blogueuse voyage Houda Chaloun veille toujours à capturer les moments les plus forts de ses aventures et les partage sur son blog et sur sa page Instagram, faisant rêver les dizaines de milliers d'abonnés derrière leurs écrans.

Cette fois-ci, sa passion pour la photographie lui a permis d'être retenue parmi les 100 finalistes de la compétition International Images for Science 2017, organisée pr la Royal Photographic Society (RPS), des photos choisies pour être exposées dans dix galeries, musées et écoles en Angleterre, de Londres à Manchester, en passant par Birmingham, Edinburgh et Worcester.

houda chaloun

"Un iceberg qui flotte au large des côtes de l'Antarctique. Un mélange de vent et de température a exploité la fragilité de la structure de glace pour éroder cette sorte de pont".

Alors qu'elle naviguait entre les glaciers dans un zodiaque en novembre 2014, dans le cadre d'une expédition en Antarctique, elle a été ébahie par l'époustouflant paysage qui s'offrait à elle: un iceberg qui, en fondant en partie, a pris la forme d'un pont. Houda Chaloun, elle, le voit aussi comme une porte "vers une nouvelle vie, de nouvelles opportunités peut-être", confie-t-elle, pensive, au HuffPost Maroc.

À cette époque, la voyageuse marocaine décide de partir littéralement au bout du monde, pour découvrir ce continent de glace qui accueille de plus en plus de touristes chaque année. "C'est l'endroit où je me suis rendue compte de la fragilité de la Terre", raconte Chaloun.

Ce n'est ainsi pas le côté esthétique de cette photo qui a permis à Chaloun de faire parti des 100 meilleures photos scientifiques dans le monde. "Le pitch était très important pour nous et il devait y avoir une explication scientifique derrière", explique pour sa part au HuffPost Maroc, Gary Evans, coordinateur d'exhibition scientifique à la RPS. "On cherchait quelque chose qui capte l'attention, qui intrigue et qui pousse à aller rechercher ce que c'est."

Si Houda Chaloun ne figure pas parmi les cinq premiers vainqueurs de la compétition, sa porte de glace a néanmoins pu se distinguer parmi quelque 3.500 photographies, prises par des photographes amateurs et professionnels de 80 pays différents, et adressées au jury chargé de lesdépartager. Voici quelques photos de ce top 100 international:

  • Premier prix (catégorie 26 ans et plus): £1000 et une médaille d'or de RPS
    Enrico Sacchetti
    Un détecteur Xenon1T, Enrico Sacchetti (Italie)
  • Deuxième prix (26 ans et plus): £750 et une médaille d'argent de RPS
    Jonathan Brett
    Oeuvre d'art rétinienne d'Ishihara, Jonathan Brett (Royaume Uni)
  • Troisème prix (26 ans et plus): £500 et une médaille de bronze de RPS
    Morgan Trimble
    Impala - Glandes Cutanées, Morgan Trimble (Afrique du Sud)
  • Quatrième prix (De 18 à 25 ans): £750 et une médaille d'or de RPS
    Teresa Zgoda
    Taenia solium (ou ver solitaire de porc), Teresa Zgoda (États-Unis d'Amérique)
  • Cinquième prix (moins de 17 ans): £500 d'équipement photgraphique et une médaille d'or de RPS
    Ella Main
    Ferrofluide fluorescent multicolore, Ella Main (États-Unis)
  • Bulle de savon gelée
    Daniela Rapavá
  • Guérison - 35 semaines plus tard
    Kathleen Sheffer
    Auto-portrait d'une photographe à la maison huit mois après une transplantation coeur-poumons.
  • Hôpital de la Croix-Rouge à Kaboul
    Oleksandr Rupeta
  • Patte de moustique
    Stephen Gschmeissner
  • Tracées de lumières de voitures
    Islam Shaheen

Organisation fondée en 1853 à Londres, et qui accueille aujourd'hui des membres de toute nationalité, la Royal Photographic Society a pour objectif la promotion de l'art photographique et le soutien des photographes dans leurs projets, quel que soient leurs compétences, niveaux d'expertise ou qualité d'équipement.

LIRE AUSSI: