Première visite au Maroc du nouveau DG de la BAD pour l'Afrique du nord

Publication: Mis à jour:
MOHAMED EL AZIZI BAD
DR/Twitter
Imprimer

VISITE OFFICIELLE - Le directeur général de la Banque africaine de développement (BAD) pour la région de l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi, se rendra au Maroc pour une visite de travail, du 18 au 23 septembre prochain. Il s’agit de sa première visite au royaume depuis sa nomination à la tête de l’institution internationale le 1er décembre 2016.

Accompagné d’une délégation d’affaires, Mohamed El Azizi sera reçu par le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, ainsi que par le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid. Des réunions de travail sont également prévues avec le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et le ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah.

Le DG de la BAD en Afrique du Nord profitera de l’occasion pour s’assurer par ailleurs du bon avancement de certains projets financés par la banque africaine. C’est le cas du projet d’approvisionnement en eau potable dans la région de Marrakech, du projet de renforcement de l’infrastructure ferroviaire, ou encore de celui du complexe solaire géant NOOR-Ouarzazate.

El Azizi rencontrera en ce sens Ali Fassi Firhi, directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Mustapha Bakkoury, président du directoire de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN) et Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF).

Pour rappel, en près de cinquante ans de partenariat, plus de 10 milliards de dollars de financements ont été accordés par la BAD au Maroc. À ce jour, la Banque africaine intervient en faveur de 31 projets et programmes en cours de mise en œuvre, dont 84% sont dédiés aux infrastructures pour un engagement total de 2,8 milliards de dollars.

LIRE AUSSI: