Surcharge des classes dans les primaires: un problème à régler en urgence

Publication: Mis à jour:
21731691_807867769374468_6639139355746306518_O
Facebook/EducationAlgerie
Imprimer

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, a indiqué mercredi dans un communiqué qu'il fallait régler "en urgence" le problème de la surcharge des classes dans les établissements scolaires.

Cette directive fait suite à une visite inopinée de la ministre dans l'école primaire du Martyr Mahmoud Turki à Chéraga (Alger-Est), au sein de laquelle elle a constaté l'existence dans cet établissement de deux classes de 43 élèves.

Nouria Benghabrit a aussi insisté sur "l'impératif d'améliorer la performance pédagogique et de l'adapter au niveau des élèves et de leur nombre en classe", et sur l'importance d'assurer la disponibilité des livres scolaires dans tous les établissements éducatifs à l'échelle nationale.

La visite a également permis à Mme Benghabrit de s'enquérir du déroulement de la première semaine de la rentrée scolaire, de la mise en oeuvre de la circulaire-cadre adressée par le ministère de l'Education nationale en juillet 2017 à l'ensemble des directions de l'éducation à l'échelle nationale, et du déroulement des cours dans cette école qui compte 371 élèves répartis sur 12 classes et encadrés par 14 instituteurs.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.