"Community Manager" un métier à la mode en Algérie

Publication: Mis à jour:
HIGH TECH
DR
Imprimer

Les filiales algériennes des compagnies étrangères et les grandes entreprises privées nationales s’adaptent aux changements communicationnels de l’ère digitale. De nouveaux métiers, comme les "Community Manager", "Social Media Manager" et "Digital Manager", apparaissent désormais dans la liste des postes recherchés.

Les grandes mutations que connait le monde de la communication dans les pays développés commencent à arriver chez nous. Les filiales algériennes des compagnies étrangères ainsi que les grandes entreprises privées nationales sont les premières à afficher leur volonté à s’adapter à ces changements communicationnels qui prennent de plus en plus un virage digital.

Conscients de fait que la visibilité et la notoriété d’une marque se jouent d’abord sur le web notamment sur les réseaux sociaux, les managers des grandes entreprises privées et les filiales des compagnies étrangères cherchent à se doter de professionnels en la matière qu’on appelle dans le monde du numérique les community manager ou animateur de communauté en français. Des annonces de recrutement de ces profils sont fréquemment publiées sur les sites web spécialisés dans l’emploi.

En chiffres, pas moins de 20 annonces ont été publiées sur principaux sites de recrutement en Algérie, au cours des trois derniers mois. Un chiffre qui montre que les "Community Managers", les "Social Media Managers" ou encore les "Digital Managers" sont très convoités par les entreprises algériennes qui ont compris la valeur ajoutée du digital en général, et qui souhaitent développer une bonne présence sur le web algérien et pourquoi pas international.

Qui recrute ?

On constate rapidement, en jetant un coup d’œil sur les annonces, que les recruteurs sont les grandes boites nationales et étrangères, mais aussi des PME et des agences de communication algériennes. Sur le site emploitic.com se sont Condor, SDO (filiale Sonelgaz) ou encore Cevital et Interface Medias qui cherchent à recruter des animateurs de la communauté. Ces derniers, selon l’expert en communication digitale Mohamed Nadir Meddour seront chargés de gérer la ou les communautés digitales d'une marque ou d'une entreprise sur les réseaux sociaux. "Le CM fait partie de l'équipe Digitale en général dans l'organisation interne d'une entreprise, comme il peut être externe (Freelance / Consultant) ou chez une agence de communication, et son rôle principal, comme son nom l'indique, est de gérer la ou les communautés digitales d'une marque ou d'une entreprise sur les réseaux sociaux", explique-t-il. Il ajoute : "Nous ressentons de plus en plus de demandes de recrutement de ce genre de profiles de la part des entreprises en Algérie, mais malheureusement ce n'est pas encore une réelle priorité pour un certain type d'entreprises, principalement les entreprises publiques".

D’après lui toujours, des agences de communication recrutent aussi beaucoup de CM qu’elles chargent par la suite de gérer les stratégies de communication de plusieurs entreprises, et elles essayent d'offrir ce service de community management à leurs clients.

Les étudiants, particulièrement séduits

Le métier de Community Manager (CM), est l'un des nouveaux métiers créés grâce au développement du digital et du web en général. Tout le monde peut devenir animateur de communauté à condition de répondre à quelques critères. Il n’existe pas encore en Algérie une formation universitaire spécialisée dans l’animation de la communauté sur les réseaux. Toutefois, des agences de communication et des écoles privées offrent à des personnes intéressées des formations adaptées au contexte algérien. "Le CM doit être à la page de ce qui se fait dans le monde des médias sociaux, et doit maîtriser les outils de gestion et de suivis de ces derniers, tout en ayant une bonne maîtrise des langue ou langage qui doit utiliser pour animer et fédérer les discussions de la communauté au tour de la marque ou de l'entreprise et ses produits et services", indique notre interlocuteur qui assure des formations au profil de Dzigital Agency, une boite qui s’est spécialisée dans la formation digitale.

L’expérience de Mohamed Nadir Meddour a montré que le monde universitaire d’aujourd’hui est séduit par les opportunités qu’offre le digital. "Au cours des derniers mois, nous avons lancé une série de formations en digital Marketing et en Communication Digitale, dans plusieurs wilayas dont Oran et Tlemcen et très prochainement à Alger. Nous avons enregistré un énorme intérêt des étudiants de plusieurs universités qui veulent y prendre part", note-il. La raison ? Avoir une expertise dans le domaine de digital augmente les chances de trouver un emploi, explique notre interlocuteur.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.