Le chef des Ahmadis en Algérie condamné à six mois de prison avec sursis

Publication: Mis à jour:
MOHAMEDFALI9999X9999C
DR
Imprimer

Le tribunal d'Ain Tédèlès (wilaya de Mostaganem) a condamné mercredi le chef de la secte d'El Ahmadiya en Algérie, Mohamed Fali, à six (6) mois de prison avec sursis assortie d'une amende de 100.000 DA, a-t-on appris de source judiciaire.

Le mis en cause a été arrêté le 28 août dernier à Ain Sefra (Nâama) en exécution d'un jugement d'une peine de 2 ans de prison prononcée à son encontre par le tribunal d'Ain Tédèlès.

Mohamed Fali, le chef de la secte d'El Ahmadiya en Algérie est poursuivi par six tribunaux pour les chefs d'inculpation d'"offense au prophète (QSSSL)", de "collecte de fonds" et de "constitution d'une association sans autorisation".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.