Adrar : les premières exportations de gaz prochainement lancées

Publication: Mis à jour:
REGGANE660X400
DR
Imprimer

Les premières opérations d'exportation du gaz brut seront bientôt lancées à partir de la wilaya d'Adrar ( Sud-ouest du pays) après le développement de trois complexes gaziers qui entreront en production prochainement.

Il s'agit du complexe du Groupement Reggane (GRN) et celui du Groupement Timimoune (GTIM) à Hassi Barouda, qui ont fait mercredi l'objet d'une visite de travail du P-dg du Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, ainsi que le complexe du Groupement Touat Gaz (GTG) à Oued Zine.

Le plus important de ces trois complexes est celui de Reggane, qui compte produire 8,244 millions de m3/jour et 148 baril/jour de condensat, à partir de décembre 2017 selon les responsables du projet.

Les travaux de réalisation du Centre de traitement de gaz, confiés à Petrofac, ont atteint un taux d'avancement de 95,3%. A ce jour, 15 puits sont forés sur champs gazier et trois autres sont en cours de forage.

Le contrat avec Petrofac comprend également la réalisation d'un réseau de collecte de gaz et une ligne d'expédition de gaz de vente d'une longueur de 74 km.

Concernant le complexe de Hassi Barouda, le Groupement GTIM compte produire 5 millions de m3/jour et 446 baril/jour de condensat.

La production sera lancée en mars 2018 avec l'achèvement des travaux du projet qui comprend la réalisation du Centre de traitement de gaz, d'une base industriel, d'un réseau de collecte et d'un pipe d'export (8,3 km).

Confiée à la compagnie sud-coréenne "Samsung", les travaux enregistrent actuellement un taux d'avancement de 85,4%. Le nombre de puits forés à ce jour est de 15 puits, selon les responsables du projet.

Par ailleurs, le Groupement GTIM prévoit aussi la réalisation d'une route reliant le complexe de Hassi Barouda et Aougrout, d'une longueur de 120 km dont 57 sont déjà finalisés.

Il est prévu aussi de réaliser une base de vie et une piste d'aviation, pour les besoins de ce champ gazier.

Le Groupement GTIM, constitué en 2010, est détenu par Sonatrach à hauteur de 51%, en association avec Total (37,75%) et Cepsa (11,25%).

Lors de sa visite à ses deux champs gaziers, M. Ould Kaddour a insisté sur l'importance d'un dialogue constructive entre les différents parties du projets afin de lever toutes les contraintes sur le terrain.

"Je tiens à ce que le message soit clair : nous sommes tous unis, pour le meilleur et pour le pire", a-t-il indiqué devant le collectif des travailleurs sur le chantier.

Toutefois, il a appelé au respect total des délais du projet tout en améliorant la qualité du travail notamment dans le domaine de l'engineering.

La production de trois sites gaziers de Reggane, Timimoun et Touat sera destinée à l'exportation à travers le gazoduc GR5.

A ce titre, une nouvelle station de compression à Hassi R'mel (Laghouat), servant à booster la pression du gaz transporté à partir d'Adrar par GR5, a été inaugurée juillet dernier par M. Ould Kaddour.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.