Retrouvez l'actualité High-tech en bref

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Yahoo doit faire l'objet d'un litige par des victimes de violation de données

Un juge américain a déclaré que Yahoo devait faire face à un litige à l'échelle nationale amené au nom de plus de 1 milliard d'utilisateurs qui ont déclaré que leur information personnelle était compromise lors de trois violations massives de données. Dans une décision de 93 pages, le juge Lucy Koh a rejeté l'affirmation de Yahoo selon laquelle les victimes des violations de données n'avaient pas le droit de poursuivre en justice la société.

"Tous les demandeurs ont prétendu un risque de vol d'identité futur, en plus de la perte de valeur de leurs informations d'identification personnelle", a déclaré le juge. Koh a déclaré que certains demandeurs ont également prétendu qu'ils avaient dépensé de l'argent pour empêcher le vol d'identité futur ou que les fraudeurs avaient mal utilisé leurs données.

La décision du juge a été un revers pour les efforts de Verizon Communications Inc, qui a versé 4,6 milliards de dollars pour l'activité Internet de Yahoo en juin dernier, pour limiter la responsabilité potentielle. Les violations ont eu lieu entre 2013 et 2016, mais Yahoo a tardé à les divulguer. Le juge a estimé que des utilisateurs auraient pu changer leurs mots de passe ou annuler leurs comptes pour endiguer les pertes, si Yahoo n'avait pas retardé la divulgation des infractions.

Fitbit lance avec Adidas une montre connectée

Le fabricant d‘objets connectés Fitbit a lancé une montre connectée en partenariat avec Adidas, dotée de fonctions allant de la pratique du sport au paiement sans contact. Un communiqué de Fitbit affirme que la montre connectée, baptisée Ionic, est équipée d‘un GPS, d‘un suivi du rythme cardiaque, d‘un capteur "SpO2" permettant de détecter les niveaux d‘oxygène dans le sang, pour aider à diagnostiquer des troubles comme l‘apnée du sommeil, et d‘un système d’étanchéité sous l‘eau jusqu’à 50 mètres. Dotée de plusieurs cadrans virtuels et d‘une autonomie de quatre jours en utilisation, Ionic permet aussi de jouer de la musique ou de régler ses achats via Fitbit Pay.

“Dans les prochains mois, on pourra ajouter des cartes American Express éligibles, ainsi que des cartes de crédit et de débit Mastercard et Visa émises par les principales banques dans plus de 10 marchés à travers le monde”, ajoute Fitbit qui espère concurrencer Apple Watch.

“Fitbit peut prendre quelques parts de marché à Apple en attirant les utilisateurs davantage intéressés par le suivi de leur condition physique, mais nous ne nous attendons pas à ce que cela représente une part importante des ventes totales des montres Apple”, a déclaré Alicia Reese, analyste chez Wedbush Securities, citée par Reuters.

Record de nouveaux clients de la firme de cybersécurité Palo Alto Networks

La firme de cybersécurité Palo Alto Networks Inc a annoncé des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions en raison du nombre record de nouveaux clients à la suite de la récente attaque mondiale de ransomware.

Palo Alto Networks prévoit un chiffre d'affaires du trimestre courant de 482 à 492 millions de dollars. La société, qui compte parmi ses clients des entreprises et des organismes gouvernementaux, prévoit un bénéfice du premier trimestre de 67 à 69% cents par action. Les revenus "Services" de la firme, qui comprennent les revenus provenant des souscriptions sous contrat, ont augmenté de 41,5% pour s'établir à 296,8 millions de dollars. La cyberattaque mondiale du ransomware "WannaCry", qui a débuté vers la mi-mai 2017, a infecté 300.000 ordinateurs dans plus de 150 pays.

Facebook va interdire la pub des pages d’entreprises qui partagent de fausses nouvelles

Facebook va interdire aux pages d’entreprises de faire de la publicité sur son réseau social pour une période indéterminée, si elles partagent à plusieurs reprises des "fausses nouvelles". "Les fausses nouvelles nuisent à la confiance des personnes qui sont sur Facebook", a déclaré le directeur de produit Facebook Rob Leathern à Yahoo Finance. "Nous ne voulons pas des pages qui publient des nouvelles [fausses] pour créer du public et obtenir plus de distribution sur Facebook". La société a refusé de spécifier exactement combien de fois une page doit partager de fausses nouvelles avant de déclencher l'interdiction temporaire de publicité. Le réseau social a également refusé de spécifier exactement combien de temps les interdictions dureront.

Cette décision est la dernière d'une série de décisions que Facebook a pris dans le but de lutter contre les "fake news" depuis l’année dernière. En mai, le réseau social a mis à jour son "News Feed" afin que les utilisateurs voient moins de messages et d'annonces liés à des sites Web "de mauvaise qualité" qui présentent potentiellement de fausses nouvelles. Depuis l’été, Facebook a commencé à utiliser des techniques avancées d'apprentissage par machine pour détecter les fausses nouvelles potentielles et les envoyer aux vérificateurs de faits. Les résultats de vérification des faits seront également publiés.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.