En chantant en boucle l'hymne national, des députés de l'opposition expriment leur refus de la loi sur la réconciliation (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

C'est en tapant sur les tables et en chantant à haute voix l'hymne national que les députés de l'opposition ont manifesté "leur refus absolu" quant à l'examen du projet de la loi relatif à la réconciliation sous la coupole de l'ARP.

Tous debout, des députés de l'opposition à l’instar de Samia Abbou, Imed Daïmi et autres appartenant au Front populaire et au Courant démocrate n'ont cessé de répéter, en boucle et pour un long moment, le passage de l'hymne national qui dit "Que ne vive point en Tunisie quiconque la trahit", comme le montre la vidéo en haut de l'article.

Ces derniers ont voulu contester le passage en force de l’examen du projet de loi malgré les réserves qu’ils ont exprimé.

Une ambiance tendue et houleuse qui a laissé le président de l'ARP Mohamed Ennaceur ordonner la levée de la séance pour une heure.

D'après Mosaïque Fm, la tension a atteint son comble à l’Assemblée où des insultes entre députés ont été échangées.

Alors que le débat sur le projet de loi sur la réconciliation administrative bat son plein à l’intérieur de l’hémicycle, des composantes de la société civile ont organisé un rassemblement protestataire devant le siège de l’ARP pour demander la non-approbation dudit projet de loi.

Proposée depuis 2015 par le président de la République, cette loi portant sur la réconciliation avec les personnes impliquées directement ou indirectement dans des affaires de corruption fait polémique.

LIRE AUSSI: La réconciliation, ce projet de loi qui fait polémique passera-t-il?

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.