41 divorces par jour en Tunisie: La sexualité, la famille, les réseaux sociaux les principales causes

Publication: Mis à jour:
COUPLE DIVORCE
chameleonseye via Getty Images
Imprimer

SOCIÉTÉ- En Tunisie, les tribunaux ont tranché dans 14.982 affaires de divorce lors l'année judiciaire 2014-2015, soit 41 cas par jour, selon les dernières statistiques du ministère de la Justice, publiées par le quotidien "Assabah".

En Tunisie, il existe trois types de divorces: Le divorce par consentement mutuel des époux, à la demande du mari ou de la femme et à la demande de l'un des époux en raison du préjudice qu'il a subi.

Des chiffres à la hausse

Le divorce à la demande de l'un des époux constitue le plus grand nombre de dissolution de mariage en Tunisie avec 7256 jugements prononcés. S'en suit le divorce par consentement mutuel avec 6241 jugements contre 5793 en 2014. Par contre le divorce pour préjudice enregistre le plus faible taux avec 1485 affaires (1350 en 2014).

Dans la plupart des affaires, c'est le mari qui demande le divorce

Selon la même source, parmi les 14.982 divorces prononcés, 9166 ont été demandés par les maris contre 5817 déclenchés par les épouses.

Même tendance concernant le divorce pour préjudice: 848 affaires ont été portées devant les tribunaux par les maris, contre 637 par les épouses. Idem pour les divorces sollicités par l'un des partenaires: 4641 ont été demandés par les maris contre 2615 par les épouses.

Pourquoi divorce-t-on?

Selon le sociologue Taeib Taouili, cité par "Assabah", les causes de divorces en Tunisie sont diverses et compliquées. Le spécialiste évoque les principales d'entre elles.

Le sociologue pointe du doigt l'absence d'éducation sexuelle qui conduit à des surprises, lors de la nuit de noces notamment. Un manque de savoir faire pour vivre une sexualité épanouie et pour appréhender les difficultés en la matière qui expliquent la recrudescence des séparations rapides, selon le lui.

LIRE AUSSI: Pourquoi ces Tunisiens n'ont plus ni l'envie ni la possibilité de faire l'amour avec leur partenaire?

S'ajoute à cela, la non préparation psychologique et sociale à la vie commune. L'un des époux s'adapte mal à la découverte des comportements qu'il ignore chez son partenaire. Le sociologue loue l'importance accordée par les pays européens, ou ailleurs, à l'éducation à la vie conjugale dans ses différents aspects.

LIRE AUSSI: Devinez pourquoi on divorce beaucoup en Tunisie? Cette vidéo des années 2000 l'explique bien!

Les réseaux sociaux sont aussi l'une des causes. Le spécialiste explique comment les époux se réfugient dans "leurs familles virtuelles". Facebook, notamment, facilite, en cas de conflit entre les partenaires, la possibilité d'y établir d'autres relations, perçues comme "des alternatives", a renchéri le spécialiste.

Le mariage d'intérêt demeure aussi l'un des fléaux. Les mariages qui se contractent pour des intérêts financiers ou encore pour l'apparence physique sont aussi fragiles, note Taieb Taouili.

Il fustige également l'interférence néfaste des familles des époux, qui peuvent déclencher ou empirer les conflits entre eux.

Les conséquences dévastatrices ne tardent pas à surgir dans le couple, souligne le sociologue, qui évoque, notamment, la violence morale et physique et les enfants tiraillés entre leurs parents ou qui assistent à des scènes de violences. Une exposition des enfants aux conflits qui a des ravages sur leur équilibre psychologique notamment.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
6 problèmes de couple qui poussent les femmes à divorcer
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction