Le Maroc envoie de l'aide humanitaire au Bangladesh pour les Rohingyas

Publication: Mis à jour:
ROHINGYAS
Le Maroc envoie de l'aide humanitaire au Bangladesh pour les Rohingyas | Danish Siddiqui / Reuters
Imprimer

AIDE HUMANITAIRE - Une aide humanitaire d’urgence a été acheminée par le Maroc, lundi au Bangladesh, afin d'aider ce pays à faire face à l’afflux massif de réfugiés issus de la minorité musulmane des Rohingyas, en provenance de Birmanie, annonce le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Sur instructions du roi Mohammed VI, "une aide humanitaire d’urgence a été acheminée, ce jour, à la République populaire du Bangladesh", indique le ministère dans un communiqué.

"Cette action humanitaire vise à soutenir les efforts de ce pays frère, pour faire face à l’afflux massif de réfugiés issus de la minorité musulmane des Rohingyas, en provenance du Myanmar (Birmanie)", précise la même source.

"L’aide envoyée par le Royaume du Maroc est composée de tentes, de couvertures, de denrées alimentaires de base et de médicaments de première nécessité. Son acheminement a été assuré par voie aérienne, par les Forces armées royales", souligne le communiqué.

Plus de 300.000 réfugiés en deux semaines

Selon les derniers chiffres de l'ONU, 313.000 Rohingyas sont arrivés au Bangladesh depuis le 25 août. "Avec ce flux important de réfugiés, le Bangladesh fait face à une crise humanitaire, les camps étant surpeuplés", a indiqué lundi le porte-parole du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) de l'ONU, Joseph Tripura.

Dans un communiqué publié samedi soir, le coordinateur de l'ONU au Bangladesh a évalué à 77 millions de dollars (plus de 700 millions de dirhams) les fonds requis par les agences d'aide humanitaire pour répondre à l'urgence de la situation.

Samedi, les rebelles de l'Armée du salut des Rohingyas de l'Arakan (ASRA), qui ont pour objectif de défendre les Rohingyas contre les exactions perpétrées à leur encontre en Birmanie, ont proclamé un cessez-le-feu unilatéral d'un mois, à compter de ce dimanche, pour permettre aux organisations humanitaires d'apporter l'aide humanitaire aux réfugiés.

Au cours des deux dernières semaines, des centaines d'habitations ont été incendiées et des dizaines de villages se sont vidés dans l'Arakan, région située à l'est de la Birmanie, provoquant l'exode en cours des Rohingyas.

LIRE AUSSI: