Les végétariens présenteraient un risque élevé de dépression, selon cette étude de l'Université de Bristol

Publication: Mis à jour:
DEPRESSION
filadendron via Getty Images
Imprimer

Il y a sans doute pas mal de bonnes raisons pour devenir végétarien: pour le respect de la vie animale, pour l'environnement, parce que l'élevage consomme beaucoup d'eau et beaucoup de bétail (ce qui participerait à l'augmentation de la famine dans le monde), parce que beaucoup de stars hollywoodiennes le sont, alors c'est cool... Bref, beaucoup de bonnes raisons, mais quand vient la santé, un régime végétarien n'est pas de mise.

Pour bien manger et être en bonne santé, il faut manger équilibré, c'est bien connu. Équilibré veut dire manger de tout, en quantité adaptée, et donc manger de toutes les catégories alimentaires: féculents, fruits et légumes, produits laitiers, viandes, poissons, œufs, corps gras, produits sucrés.

Exclure la viande est donc mauvais pour la santé, et également pour la santé mentale. En effet, d'après une étude récente (2017) menée par des chercheurs à l'Université de Bristol, il s'est avéré que les végétariens et les végétaliens représentent deux fois plus de risque de dépression que les mangeurs de viande.

L'étude a été menée sur près de 10.000 personnes, tous des hommes, dont 350 sont végétariens ou végétaliens. La plupart de ces derniers présentent une carence en vitamine B12. Ces mêmes personnes mangent beaucoup de noix, riches en omega-6, des acides gras. Ces deux facteurs (carence en B12 et excès d'omega-6) sont associés à un risque accru de problèmes de santé mentale et de troubles de l'humeur.

via GIPHY

Mais pour Georgie Lockwood, Président de la "Vegetarian and Vegan Society" de l'Université de Bristol, cette étude n'est pas pertinente, pour lui "cette étude répertorie la carence nutritive comme l'un des facteurs provoquant la dépression. Beaucoup d'omnivores ont des carences nutritives et les végétariens consomment suffisamment de compléments pour éviter ces carences" dit-il soulignant que l'étude est réduite puisque seulement 3.6% des interviewés sont végétariens, rapporte thetab.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.