Vu depuis l'espace, l'avant-après Irma dans les Caraïbes est effarant

Publication: Mis à jour:
IRMA
NASA
Imprimer

INTERNATIONAL - L'ouragan Irma continuait ce lundi 11 septembre à frapper la Floride, où les vents violents et les pluies intenses ont fait trois morts. Cette gigantesque dépression de la taille du Texas a été rétrogradée dans la catégorie 1 après avoir touché terre sur la côte ouest, avec des vents de 135 km/h.

Irma avait auparavant oscillé entre la catégorie 5, la plus élevée sur l'échelle d'intensité des cyclones tropicaux, et la catégorie 2. Né fin août au large des côtes africaines, cet ouragan a battu le record du super-typhon Haiyan de 2013 aux Philippines, en générant des vents de 295 km/h pendant plus de 33 heures, contre 24 heures pour Haiyan.

Selon les déclarations des gouvernements concernés, le bilan humain provisoire est de 30 morts: 10 dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, 6 dans les territoires d'outre-mer britanniques, 4 dans les îles Vierges américaines, 4 dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, 3 en Floride, 2 à Porto Rico et un à Barbuda.

Le recensement des dégâts matériels ne fait lui que commencer, mais comme l'a montré la Nasa dans une série de clichés dévoilés dans la soirée, les effet destructeurs de la tempête sont clairement visibles depuis son satellite Landsat 8, en orbite à 700 kilomètres au dessus de la surface de la Terre.

irma

"Quand les nuages se sont dissipés, les destructions sont devenus évidentes, y compris depuis l'espace", explique la Nasa qui offre une comparaison en couleurs naturelles de la vue entre le 25 août et le 10 septembre.

"Le changement le plus évidement est l'apparition du marron dans le paysage. Il y a plusieurs explications possibles à ce phénomène. La riche végétation tropicale a pu être arrachée par les vents, dévoilant ainsi le sol nu. Cela peut aussi être dû au sel des eaux qui a été répandu sur les feuilles des arbres et les a complètement asséchées", explique l'agence.

irma

La Nasa note que sur les Îles Vierges, on "remarque un liseré plus vert au sud et à l'ouest, probablement parce que la végétation a été protégée en partie des vents par les collines au centre".

La couleur de l'eau, qui semble plus foncée sur les photos avant le passage de l'ouragan, s'explique elle par le fait que "les eaux en mouvement reflètent davantage la lumière et apparaissent donc plus claires".

irma

LIRE AUSSI: