Benghabrit: Des manuels rédigés par l'ex-président de l'association des oulémas ne contenaient pas "Bismillah"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La "Basmala" n'ouvre pas tous les manuels scolaires de l'école algérienne émis depuis l'indépendance, y compris dans certains rédigés par l'ancien président de l'association des oulémas musulmans, Abderrahmane Chibane, a affirmé dimanche 10 septembre la ministre de l'Education Nouria Benghebrit.

Invitée de la rédaction de la radio Alger Chaine 3, la ministre a tenu à apporter un contexte global à la polémique qui l'oppose à l'association des ulémas. Selon cette dernière, la première responsable du secteur de l'Education a ordonné le retrait de la formulation islamique des nouveaux manuels scolaires.

LIRE AUSSI: Livres scolaires sans"bismillah", la fastidieuse polémique de la rentrée

"Nous avons jeté un coup d’œil sur les manuels scolaires depuis 1962 à nos jours. Eh ben "bismillah" n'existe pas partout", a affirmé Mme Benghabrit. Et d'ajouter: "Elle n'existe pas partout, y compris dans des manuels qui ont été rédigés par l'ex-président de l'association des oulémas, qui était le docteur Chibane" (vidéo en haut de l'article, à partir de 22:05).

Elle a cependant indiqué que les manuels de l'éducation islamique contiennent depuis toujours "Bismillah" et de façon obligatoire.

Pour elle, cette polémique à des fins idéologiques avant l'échéancier des élections locales de novembre 2017. Elle a appelé à cesser d'instrumentaliser l'école politiquement.

"S'il vous plait, laissez l'école tranquille! L'école a besoin de tous y compris de ceux là qui sont en train de monter au créneau sur une problématique qui n'a aucune incidence sur la qualité des livres (scolaires)", a-t-elle martelé.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...