En "escale technique" la veille, Nicolas Maduro finalement en "visite officielle de deux jours" à Alger

Publication: Mis à jour:
NICOLAS MADURO
Venezuelan President Nicolas Maduro offers a press conference at the Miraflores presidential palace in Caracas on August 22, 2017.Chile said Tuesday it has granted diplomatic asylum to five Venezuelans who took refuge in its embassy in Caracas, amid political turmoil as Maduro moves to consolidate power. The five were among a group of 33 jurists who had been named to the Venezuelan Supreme Court by the opposition-controlled National Assembly on July 31 in defiance of the government. / AFP PHOTO | JUAN BARRETO via Getty Images
Imprimer

L'escale technique de Nicolas Moros Maduro en Algérie s'est finalement muée en visite officielle. Le président du Venezuela, qui s'est arrêté samedi 09 septembre 2017 à l'aéroport Houari-Boumediene à Alger dans le cadre d'une tournée le menant au Kazakhstan, entame désormais une visite de travail de deux jours en Algérie, selon le communiqué de la Présidence ce matin.

Nicolas Maduro a effectué hier une "escale technique" à l'aéroport Houari-Boumediene à Alger, où il a été reçu par le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja. Selon toute logique, le président vénézuélien devait reprendre dans la soirée son voyage vers Astana, capitale du Kazakhstan.

Le site vénézuélien Panorama, citant le ministre vénézuélien de la Communication et de l'Information, Ernesto Villega, expliquait ainsi que Maduro prendrait part au Sommet des sciences et de la technologie de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), prévu justement ces 10 et 11 septembre.

Mais la Présidence de la république a annoncé ce matin que Maduro entamait finalement une visite d'Etat de deux jours à Alger, c'est-à-dire ces 10 et 11 septembre. Visite durant laquelle l'Algérie et le Venezuela "évalueront l'état des relations bilatérales, d'amitié et de coopération". Qu'en est-il finalement de la participation du président vénézuélien au sommet de l'OCI au Kazakhstan ?

La Présidence n'a pas détaillé le programme de Nicolas Maduro ni donné la liste des hauts responsables algériens qu'il rencontrera durant ces deux jours.

Mais de l'avis d'un analyste de la scène politique, ce "changement de programme" dépendrait de l'état de santé du président Bouteflika. "L'agence de presse officielle annonçait la veille une "escale technique" en attendant de confirmer la capacité du président Abdelaziz Bouteflika à recevoir Nicolas Maduro dans le cadre d'une visite d'Etat officielle, de deux jours", explique-t-ton.

La même source déduit ainsi que le président du Venezuela pourrait bel et bien rencontrer Abdelaziz Bouteflika durant ces deux jours. Mais qu'en est-il de la visite de Maduro au Kazakhstan, annoncée par le ministère venezuélien de la Communication ? Une couverture ou un plan B de la présidence du Vénézuela en cas d'une réponse négative de la part de l'Algérie ?

Rappelons que El Mouradia a déjà reporté des visites officielles, à l'instar de celle de la chancelière allemande Angela Merkel, en raison de l'état de santé du président. Cette décision avait suscité de nombreuses spéculations, faisant même réagir l'ex-ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra et des chefs de partis, tel Djamel Ould Abbès, président du FLN, ou encore Ahmed Ouyahia, alors chef de cabinet de Bouteflika.

LIRE AUSSI: Le président Bouteflika "exerce ses fonctions de manière normale", selon Djamel Ould Abbès

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.