Syrie: au moins 34 civils tués dans des "raids russes" près de Deir Ezzor

Publication: Mis à jour:
DEIR EZZOR
Syrian pro-government forces hold a position near the village of al-Maleha, in the northern countryside of Deir Ezzor, on September 9, 2017, during the ongoing battle against Islamic State (IS) group jihadists.Syrian troops broke the Islamic State group's siege of the eastern Deir Ezzor military airport, dealing a new blow to the jihadists who were facing a new offensive from US-backed fighters elsewhere in the province. / AFP PHOTO (Photo credit should read /AFP/Getty Images) | getty
Imprimer

Au moins 34 civils ont été tués dimanche dans des frappes aériennes près de Deir Ezzor en Syrie, où l'armée combat le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a indiqué une ONG en attribuant les raids à l'allié russe du régime.

Dans un premier temps, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état de 21 civils tués dans ces raids qui ont visé des ferrys reliant les deux rives du fleuve Euphrate, dans la localité d'Al-Boulil, au sud-est de la ville de Deir Ezzor, dans l'est du pays.

"De nouveaux corps ont été retrouvés dans le fleuve", selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Le bilan pourrait s'alourdir, en raison de la présence de dizaines de blessés ainsi que des disparus", a indiqué M. Abdel Rahmane, précisant que les ferrys transportaient "des civils fuyant la mort et les frappes aériennes intenses" sur la rive ouest du fleuve.

Les forces du régime, soutenues par l'aviation russe, tentent actuellement de déloger les jihadistes de l'EI de la ville de Deir Ezzor et les combats se poursuivent au sud-ouest de la cité, selon l'OSDH.

Samedi, elles avaient brisé le siège imposé par l'organisation extrémiste depuis près de trois ans sur un aéroport militaire à la périphérie sud de la ville.

Elles ont en outre réussi dimanche à reconquérir le mont Thourda, à l'ouest de l'aéroport, et une zone montagneuse adjacente qui domine la ville de Deir Ezzor, selon l'OSDH.

Cette avancée permet au régime de mieux sécuriser l'aéroport, mais également de viser à l'artillerie les quartiers encore aux mains de l'EI, dans le sud de Deir Ezzor, a précisé M. Abdel Rahmane.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...