Pierre Bergé est mort

Publication: Mis à jour:
PIERRE BERG
Jean Blondin / Reuters
Imprimer

DÉCÈS - La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent vient d'annoncer la mort de son président-fondateur Pierre Bergé à l'âge de 86 ans, "des suites de sa longue maladie".

L'ancien compagnon du grand couturier français, également à la tête de la Fondation Jardin Majorelle à Marrakech, est décédé ce vendredi 8 septembre à 5h39, à son domicile à Saint-Rémy-de-Provence, dans le sud-est de la France, précise la fondation dans un communiqué. Il est mort dans son sommeil.

"Homme d’affaires, grand collectionneur et mécène, Pierre Bergé fut le compagnon d’Yves Saint Laurent avec lequel il créa en 1961 la maison de couture Yves Saint Laurent qu’il dirigea jusqu’en 2002", rappelle la fondation.

Pierre Bergé était également un passionné d'art. En 2009, un an après la mort du couturier, il avait mis en vente une de ses plus importantes collections. Ancien directeur du Théâtre de l’Athénée-Louis-Jouvet à Paris, et président des Opéras de la capitale française, il militait également contre les inégalités. Il a notamment créé l'association française de lutte contre le sida, Sidaction, en 1994.

Amoureux du Marc

C'est en 1966 que Pierre Bergé découvre le Maroc avec Yves Saint Laurent, pays dont "ils tombèrent tous deux amoureux" et "qui occupa une place très importante dans leur vie", précise la fondation.

"Comme pour beaucoup de gens, c'était avant tout pour le soleil et la Mamounia", expliquait-il au HuffPost Maroc lors d'une interview en 2015. "Mais nous avons rapidement réalisé qu'il y avait bien plus que ça. La tradition et la culture marocaines sont extraordinaires. A partir du moment où nous avons acheté une maison, nous nous sommes fondus dans la ville et la vie marocaine", ajoutait-il.

Selon lui, c'est à Marrakech qu'Yves Saint Laurent "a appris la couleur". "Nous y venions au moins deux fois par an: en juin et en décembre. Pendant quinze jours, il y travaillait sur sa prochaine collection".

Distingué par le roi

En 1980, ils font l'acquisition du Jardin Majorelle pour le sauver d’un projet immobilier et en faire un lieu culturel. Depuis 2001, c'est la Fondation Jardin Majorelle qui en assure la sauvegarde et le fonctionnement.

"Elle soutient également des actions culturelles, éducatives et sociales", rappelle la fondation. Dix ans après la création de la Fondation Jardin Majorelle, Pierre Bergé inaugure au cœur du jardin le musée Berbère, premier musée dédié à la culture amazighe, "qui participe à la reconnaissance de celle-ci au Maroc".

Décoré en 2015 de la légion d'honneur par l'ancien président français François Hollande, Pierre Bergé reçoit en 2016 la distinction de Grand-Croix de l'Ordre du Ouissam Alaouite des mains du roi Mohammed VI "pour les services éminents rendus au Royaume du Maroc".

Il devait inaugurer au moins d'octobre deux musées consacrés à Yves Saint Laurent, à Paris et à Marrakech.

LIRE AUSSI: Interview : Pierre Bergé se confie sur ses souvenirs à Marrakech