Arrêt sécurisé du haut fourneau du complexe sidérurgique d'El Hadjar

Publication: Mis à jour:
HADJAR
DR
Imprimer

Une opération d’arrêt sécurisé, techniquement appelée "descente de charge" a été effectuée mercredi après-midi au niveau du haut fourneau n2 du complexe sidérurgique Sider El Hadjar d’Annaba, a indiqué jeudi, à l’APS, le Directeur général du complexe, Chamseddine Maatallah.

Cette opération a été décidée suite à la suspension, depuis plus d’une semaine, du volume d’eau accordé au complexe et dont les besoins s’élèvent à 1.100 m3 d’eau brut par heure, a précisé la même source rappelant que cette suspension en approvisionnement résulte de la crise d’eau que vit la wilaya d’Annaba, depuis le début de l’été.

M. Maatallah a détaillé que les besoins globaux du complexe en eau brut (non traitée) s’élèvent à 1 500 m3/ heure et couvrent les besoins du fonctionnement, la production des eaux sanitaires et le remplissage de la réserve du complexe.

Il a encore détaillé que cet arrêt a été effectué "conformément aux normes sécuritaires requises" dans le domaine de la sidérurgie avec "un dispositif de sécurité, techniciens et éléments de la protection civile prêts à intervenir à tout moment", soulignant que "la reprise des activités de l’usine reste tributaire de la reprise de l’alimentation du complexe en eau".

Devant cet arrêt d’activités, "un programme de préventif et de nettoyage sur l’ensemble des équipements du complexe a été lancé", a encore indiqué le DG du complexe El Hajar.

Il a ajouté qu’une opération de mise en service des dépoussiéreurs d’ambiance et de processus sera "incessamment" lancée.

De leur côté, les services de l’Algérienne des eaux (ADE) ont confirmé la suspension de l’approvisionnement du complexe sidérurgique attestant que les quantités d’eau mobilisables actuellement estimées à 84 000 m3 sont réservées pour la population.

Des mesures d’urgence ont été décidées pour trouver des sources d’alimentation en eau pour le complexe sidérurgique ainsi que pour les populations des plus grandes communes d’Annaba avec notamment le fonçage de forages dans la région de Chaïba dans la commune de Sidi Amar où se trouve le complexe, outre la possibilité de réaliser une canalisation d’approvisionnement à partir de l’oued Seybous, ont indiqué les services de wilaya.

Le complexe Sider El Hadjar emploie plus de 4.500 travailleurs dont plus de 200 dans la zone chaude (haut fourneau) et produit quotidiennement 1.800 tonnes d’acier liquide, rappelle-t-on.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.