Faire face aux défis avec le sourire, l'aspiration du projet "Dessinons la paix et la démocratie"

Publication: Mis à jour:
CARTOONING FOR PEACE TUNISIA
NeedAll - Tunisie - Cartooning for Peace
Imprimer

Le projet “Dessinons la paix et la démocratie” propose aux jeunes et aux publics sensibles une réflexion par l’image et le sourire sur les grands défis auxquels fait face la jeunesse tunisienne.

Organisé par l’Organisation Mondiale Contre la Torture, l’Institut Arabe des Droits de l’Homme et Cartooning For Peace, ce projet s'appuie sur le dessin de presse et l’humour afin d’encourager la diffusion d’une culture de paix et de dialogue et de favoriser la participation citoyenne et la promotion des droits humains et de la liberté d’expression en Tunisie.

Dans ce contexte, une session de formation conjointe de dessinateurs, animateurs des Clubs de Citoyenneté et responsables de réhabilitation et de réinsertion des établissements pénitentiaires cibles, a été organisée les 6 et 7 septembre à Dar Essayda à Tunis.

“Le dessin de presse permet de réunir, échanger, créer des ponts entre les cultures”, a déclaré Plantu, dessinateur de
presse au journal Le Monde et président de Cartooning for Peace.

Initié par Cartooning for Peace et soutenu par l’Union Européenne, le projet “Dessinons la paix et la démocratie” est réalisé en concertation avec l’Institut Arabe des Droits de l’Homme dans le cadre de son implication dans le processus de
réforme du système éducatif en Tunisie et de l’implantation d’une stratégie nationale d’éducation à la citoyenneté.

Il permet également la circulation d’une exposition reflétant les défis et les aspirations de la jeunesse tunisienne dans 11 Clubs de Citoyenneté des collèges et lycées tunisiens sur tout le territoire, qui est un travail de médiation autour de l’exposition et l’organisation de rencontres entre les professionnels du dessin de presse tunisien et les jeunes des Clubs.

Il est aussi mis en œuvre par le bureau de l’Organisation Mondiale Contre la Torture en Tunisie (OMCT) dans le cadre du développement de ses activités culturelles auprès du public carcéral en partenariat avec la Direction Générale des Prisons et de la Rééducation (DGPR), et avec le soutien de l’Ambassade de Suisse.

Six établissements tunisiens vont piloter le projet à partir d’octobre 2017 à savoir l'établissement pénitentiaire de Sousse, Mornag, Manouba, Mornaguia, El Mourouj et El Mghira. Une attention particulière sera toutefois portée aux mineurs et aux femmes détenues.

Les deux expositions seront enrichies d’ateliers-rencontres avec des caricaturistes tunisiens comme Chedly Belkhamsa, Dlog, Needall, Tawfiq Omrane, Willis from Tunis, Z, Adenov.

En 2013, le caricaturiste Jean Plantureux, plus connu sous le pseudonyme de Plantu, ainsi que d’autres dessinateurs du Maghreb et d’ailleurs ont été présents à la Foire internationale du livre de Tunis pour discuter de questions comme "Où en est la liberté d’expression au Maghreb et en Afrique?", ou "Quel rôle les dessinateurs de presse ont-ils à jouer dans cette donne politique?". Cette rencontre appelée "Dessine-moi la paix en Méditerranée" a été organisée par l’Institut Français de Tunisie et Cartooning for Peace.

Vous pouvez consulter dans l'album ci-dessous quelques dessins produits à cette occasion par les personnalités pré-citées.

Close
Dessinons la paix et la démocratie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Lire aussi:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.