Près de 2 millions de Tunisiens sont illettrés, selon le ministre des Affaires sociales

Publication: Mis à jour:
SCHOOL BLACKBOARD
Majority World via Getty Images
Imprimer

SOCIÉTÉ-"18,8% des Tunisiens sont des illettrés, soit un peu moins de 2 millions de personnes qui ne savent ni lire et ni écrire". C'est ce qu'a déclaré le ministre des Affaires sociales Mohamed Trabelsi, dans une déclaration accordée à Jawhara Fm. "C'est honteux," a-t-il déploré.

Une situation alarmante qui, selon lui, nécessite, la mise en place d'une stratégie globale de lutte contre ce phénomène. Il a souligné la nécessité d'actualiser les lois, les réglementations et les structures liées à la lutte contre l'analphabétisme tout en mettant en oeuvre une analyse détaillée portant sur les principaux causes derrière ce fléau.

Le ministre a expliqué que le fait de détecter les régions les plus touchées par ce phénomène, déterminer les raisons poussant ces personnes à quitter précocement l'école et déterminer leurs tranches d'âge permettra de mieux comprendre le problème et d'agir plus efficacement.

Trabelsi a appelé, par ailleurs, à renforcer la participation de la société civile et des secteurs public et privé afin de mieux développer les structures dédiées à l’enseignement pour adultes.

Le ministre a, d'autre part, noté que ses services travaillent depuis quelques mois sur cette problématique et ont mis en place une nouvelle stratégie pour l'alphabétisation et l'apprentissage des adultes. Ce projet a été présenté aujourd’hui, dans sa version finale avant les dernières retouches, pour qu’il puisse être soumis prochainement à un conseil ministériel pour adoption.

Trabesli conscient du mal-être des enseignants

Le ministre a souligné également la situation “inacceptable” des enseignants pour les adultes, affirmant que le ministère a entamé réellement les négociations avec les représentants des enseignants dans le but de surmonter cette situation.

“Une correspondance a été adressée à la présidence du gouvernement pour appeler à améliorer la situation des enseignants pour adultes dans les plus brefs délais”, a-t-il assuré.

Le ministre a mentionné à ce sujet l’importance de ce corps affirmant que son département ambitionne d’augmenter le nombre des enseignants afin d’atteindre le nombre de 6230 enseignants et cadres pédagogiques d’ici 2024.

Sit-in des enseignants pour adultes pour demander la régularisation de leur situation

Devant un hôtel de la capitale où se tenait une conférence nationale sur “la stratégie nationale d’alphabétisation et d’éducation non formelle pour adultes “, les enseignants contractuels en sit-in ont scandé des slogans appelant à la régularisation de leur situation et dénonçant les contrats précaires et la somme “humiliante” perçue comme prime.

A ce propos, Najet Lassoued, secrétaire générale des enseignants pour adultes a fait savoir que ce sit-in fait suite à la situation difficile dont souffrent 823 enseignants contractuels et dont la majorité sont diplômés du supérieur.

“Chaque enseignant reçoit une prime de 300 dinars chaque six mois”, précise Lassoued, appelant à ce propos à la nécessité de la régularisation de leur situation à l’instar des enseignants suppléants au sein du ministère de l’Éducation.

Selon la même source, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a adopté les revendications des enseignants face à l’atermoiement du ministère de tutelle en dépit des mouvements de protestation durant près de quatre ans.

Lassoued a par ailleurs signalé que l’UGTT a proposé des solutions au cours des deux ans de négociation avec l’autorité de tutelle, dont la garantie de la sécurité sociale.

A noter que la conférence nationale autour “la stratégie nationale d’alphabétisation, d’éducation non formelle pour adultes” est organisée par le ministère des Affaires sociales et s’inscrit dans le cadre de la célébration, le 8 septembre de chaque année, de la Journée internationale de l'alphabétisation.

LIRE AUSSI: Tunisie: Les analphabètes, ce vivier électoral (ÉTUDE)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.