Forte baisse des prix mondiaux du blé

Publication: Mis à jour:
CORN
This picture taken on June 16, 2017, shows ears of corn in Moncontour near Loudun, western France. / AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT (Photo credit should read GUILLAUME SOUVANT/AFP/Getty Images) | GUILLAUME SOUVANT via Getty Images
Imprimer

Les prix mondiaux du blé ont fortement baissé en août suite à l’amélioration des perspectives de production dans la région de la mer Noire, emportant dans leur sillage l'indice des prix des céréales et celui des produits alimentaires en général, a indiqué jeudi l'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) sur son site web, selon l'APS.

Ainsi, l'indice FAO des prix des céréales a opéré un recul de 5,4% suite à une forte baisse des prix du blé, la production mondiale de céréales s’orientant vers un nouveau record dopant également la consommation et les stocks.

La FAO a révisé à la hausse ses prévisions relatives à la production mondiale de céréales, qui atteindrait 2 611 millions de tonnes, soit un record historique, a indiqué la même source.

Selon la source, ces nouvelles estimations reflètent des anticipations de récoltes de blé plus abondantes, car les perspectives de production améliorées dans la Fédération de Russie ont plus que compensé les révisions à la baisse au Canada et aux Etats-Unis, alors que les récoltes de maïs et d'orge au Brésil et dans la Fédération de Russie étaient en hausse.

La production mondiale de riz en 2017 devrait également atteindre un niveau record, a ajouté la FAO.

Dans le sillage des prix des céréales et de manière quasi-générale, les prix mondiaux des produits alimentaires ont chuté en août.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires s’est contracté en août de 1,3 % en août par rapport à juillet, entraîné par les cours du blé et des céréales secondaires, s’établissant en moyenne à 176,6 points, selon le dernier rapport de la FAO sur les prix alimentaires.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires est un indice mensuel et pondéré par les échanges commerciaux qui permet de suivre l'évolution des cinq principaux groupes de produits alimentaires.

"Le léger repli en août de l'Indice FAO des prix des denrées alimentaires a mis fin à trois mois de hausses consécutives. Toutefois, l'indice est resté supérieur de 6 % à sa valeur d’il y a un an", a-t-elle précisé.

L'indice FAO des prix de la viande a chuté de 1,2% au cours du mois d’août, tandis que l'indice FAO des prix du sucre reculait de 1,7% du fait à la fois de perspectives de récoltes de cannes à sucre favorables dans d’importants pays producteurs (Brésil, Thaïlande, Inde) et d’une demande internationale plus faible suite à la hausse des tarifs par la Chine et l'Inde.

Par contre, l'indice FAO des prix de l’huile végétale a augmenté de 2,5% sous l'effet de la hausse des prix des huiles de palme, de soja, de colza et de tournesol.

L'indice FAO des prix des produits laitiers a également augmenté de 1,4% par rapport à juillet sous l'effet d'une demande accrue de matières grasses en Europe et en Amérique du Nord.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.