L'Armée réitère son "niet" aux appels des "plumes mercenaires" appelant à la destitution du président Bouteflika

Publication: Mis à jour:
BOUTEFLIKA ARMY
Algeria's President and head of the Armed Forces Abdelaziz Bouteflika (L) gestures while talking with Army Chief of Staff General Ahmed Gaid Salah during a graduation ceremony of the 40th class of the trainee army officers at a Military Academy in Cherchell 90 km west of Algiers June 27, 2012. REUTERS/Ramzi Boudina (ALGERIA - Tags: MILITARY POLITICS) | Archives
Imprimer

Appelée par plusieurs intellectuels et hommes politiques à "destituer le président Abdelaziz Bouteflika" pour son "incapacité à gérer le pays en raison de son état de santé", l'Armée algérienne a réitéré son "niet". Dans un éditorial publié dans le numéro du mois de septembre 2017, la revue El-Djeïch a affirmé que l'ANP "demeurera une armée républicaine" qui ne "se départira pas de ses missions constitutionnelles".

Dans cet éditorial, la revue à tenu à répondre explicitement aux appels de "ceux qui, en secret, ouvertement ou implicitement, réclament l'intervention de l'Armée" contre le président Bouteflika.

Le ministère de la Défense (MDN) a affirmé que "notre Armée demeurera une armée républicaine, engagée à défendre la souveraineté nationale, l'intégrité territoriale et à préserver l'indépendance du pays".

La revue El-Djeïch a par la suite dénoncé "ces plumes mercenaires" qui se sont "érigées en défenseurs du peuple", qui font appel à "notre armée après les résultats obtenus sur le terrains alors que "dans un passé récent, (elles) affublaient encore (l'armée, NDLR) de qualificatifs méprisants et dégradants".

Mais le citoyen algérien, poursuit la publication, "n'est pas dupe de leurs gesticulations comme il n'a aucun besoin de tuteurs obnubilés par la course aux postes de responsabilités et qui lorsqu'ils se voient isolés, vendent leur âme au diable et mettent leur plume au service d'intérêt revanchards".

El-Djeich affirme que "chaque enfant de cette grande nation est fier des éléments de son armée comme il voue un grand respect aux réalisations accomplies par cette valeureuse armée dans tous les domaines parmi lesquelles la lutte contre le terrorisme, la défense de la patrie, être aux côtés du citoyen (...) t autres grands acquis qui ont le don d'irriter certains esprits chagrins, rancuniers et revanchards".

La même source, qui rejette ainsi les appels de certains partis et hommes politiques, affirme que l'Armée "doublera plutôt d'efforts, de vigilance et de détermination", pour être à la "hauteur de la confiance du président Bouteflika" et de ses espoirs.

La publication du numéro de septembre 2017 de la revue El-Djeïch intervenait la veille d'un autre appel à une élection présidentielle anticipée, cette fois-ci de la part des universitaires et des intellectuels algériens.

LIRE AUSSI: Etat de santé de Bouteflika: Des universitaires algériens appellent à une élection présidentielle anticipée

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.