L'artiste marocaine Amina Agueznay raconte son hommage à la création d'Azzedine Alaïa

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MODE-Dans le cadre de sa collaboration avec le Salon d'art contemporain Art-O-Rama et de la création d'une passerelle entre mode et art contemporain, le festival OpenMyMed – produit par la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (MMMM) – invite Amina Agueznay.

Lauréate marocaine du Prix OpenMyMed 2010, la créatrice expose une œuvre exclusive à la Friche Belle de Mai à Marseille jusqu'au 10 septembre prochain.

Amina Agueznay débute une carrière d'architecte aux États-Unis avant de revenir s'installer au Maroc et de se tourner vers l'univers du bijou. "J'y ai développé des collaborations entre différents métiers. Je consacre beaucoup de temps à l'accompagnement des artisans," explique-t-elle au HuffPost Tunisie.

Ses travaux confrontent ainsi différents domaines artistiques. Ils se démarquent par l'utilisation de matériaux insolites et la création de modules.

"Amina Agueznay a créé son vocabulaire stylistique, entre architecture et accessoire, entre ornementation et ''accessoirisation'' dont l'échelle des grandeurs rythme délicatement ses créations passant de l'un à l'autre.", commente Aurélia Vigouroux, Head of OpenMyMed Festival au HuffPost Tunisie.

L'artiste a réalisé plusieurs expositions d'art contemporain à New York, Paris ou encore Berlin.

Elle expose aujourd'hui une œuvre inspirée d'une robe-manteau réalisée par couturier tunisien Azzedine Alaïa. Une pièce sélectionnée au musée de la mode qui s’est révélée comme un "coup de cœur viscéral".

d

"Elle m’a vraiment interpellée ! C’est un costume d’opéra rouge et noir, j’aimais l’articulation des différentes couches avec ses broderies métalliques," commente la créatrice.

Le vêtement lui inspirera instantanément une future création plastique, cette fois monumentale. "J'ai essayé de retranscrire ça avec mon propre savoir. J'ai travaillé d'une manière graphique, les anneaux métalliques viennent relier cette structure. C'est un collier-costume d'opéra".

Elle réalise ainsi une œuvre "libre et malléable", "enveloppant le corps" à l'image de la matière textile.

Sur le créateur tunisien, elle avoue "j'adore le travail d'Azzedine Alaïa. C'est un géni de l'innovation, j'admire son habilité à développer de nouvelles choses."

"Pour moi c'est un sculpteur qui connaît bien le corps de la femme," ajoute Amina Agueznay.

festival openmymed

festival openmymed

festival openmymed

Rappelons que le Festival OpenMyMed inauguré en mai dernier, a été ouvert par le défilé de JACQUEMUS au Mucem à Marseille. Il a été suivi par la venue de 20 lauréats OpenMyMed Prize 2017 pour un Fashion Booster Campus, dont cette année un lauréat marocain Amine Bendriouich, jeune diplômé de l'ESMOD Tunis.

Depuis 2010, le festival met à l'honneur plusieurs lauréats tunisiens, la styliste BARAA Ben Boubaker en 2010, la créatrice textile Mariem Besbes avec IZAR en 2011, Ali Karoui avec la griffe de luxe KAROUI LUXURY en 2014 et plus récemment (2015) les créatrices Hend Gasmi et Cyrine Faillon avec la marque de prêt-à-porter MADEMOISELLE HECY.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.