Cette société a eu l'idée de radar mobile la plus vicieuse

Publication: Mis à jour:
AUTOMATIC RADAR
A new automatic traffic light radar is seen defaced on July 13, 2013 in Nice. The automatic radars check the speed of vehicles. AFP PHOTO / VALERY HACHE (Photo credit should read VALERY HACHE/AFP/Getty Images) | VALERY HACHE via Getty Images
Imprimer

Imaginez: vous êtes en voiture, vous croisez une poubelle un peu trop vite (c'est mal), et là, le flash. C'est ce qui peut vous arriver si vous vous baladez en Belgique près de la frontière française, rapporte la Voix du Nord.

L'auteur de la photo souvenir? Un radar nouvelle génération, baptisé NK7 par son constructeur, Securoad. Ce petit cube de 30 cm est mobile et peut se mettre sur trepied, dans une voiture, ou encore se camoufler dans une fausse poubelle.

Il est surtout très performant, se contrôle à distance et peut flasher les automobilistes sur six voix différentes et dans les deux sens de circulation.

L'engin, qui coûte 50.000 euros, fait le bonheur des forces de l'ordre belges. La police fédérale en a déjà acheté 15 depuis le mois de mai, selon la Voix du Nord. Par contre, même si la société a lancé une procédure d'homologation en France, ne vous attendez pas à voir ces radars camouflés sur les routes françaises pour le moment.

Alors que "plusieurs organes de presse ont annoncé une possible implantation en France du radar NK7 dissimulable dans une poubelle", la délégation à la sécurité routière (DSR) a tenu à "démentir tout projet d'achat d'un tel équipement".

L'organisme public précise que même si le NK7 était homologué, cela "n'engage en rien les services de l'État quant à son utilisation future". Et de préciser que la France "n'a jamais envisagé la mise en place de ce dispositif de contrôle et ne l'envisage à court, moyen ou long terme". En tout cas, jusqu'à ce qu'une telle chose soit décidée au ministère des Transports.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.