Les cours du brut vont rester entre 50 et 55 dollars en 2017 (ministre koweïtien)

Publication: Mis à jour:
ESSAM ALMARZOUK
Kuwaiti Minister of Oil, Electricity and Water, Essam Al-Marzouk, gives a speech during the Petroleum Economist GCC Energy Strategy Forum in Kuwait City on January 25, 2017.Oil markets have already begun to rebalance after strong signs that producers are complying with output cuts, Marzouk said. / AFP / Yasser Al-Zayyat (Photo credit should read YASSER AL-ZAYYAT/AFP/Getty Images) | YASSER AL-ZAYYAT via Getty Images
Imprimer

Le ministre du Pétrole du Koweït Essam al-Marzouk a déclaré s'attendre à ce que les cours du pétrole restent entre 50 et 55 dollars le baril, avec un rééquilibrage du marché d'ici la fin de l'année.

M. Marzouk, qui préside le comité ministériel Opep/non-Opep chargé de vérifier les réductions de l'offre, a déclaré dans une interview publiée mercredi par le journal koweïtien Al-Rai que la demande de pétrole allait "se reprendre ce trimestre" et que le rythme de baisse des stocks pétroliers allait s'accélérer.

"La stratégie de l'Opep est sur la bonne voie. Les indicateurs mensuels et hebdomadaires mesurant la baisse des stocks montrent que cette stratégie est pertinente", a-t-il estimé.

M. Marzouk s'attend au retour, d'ici à la fin de 2017, à un équilibre entre l'offre et la demande mondiale de brut après des années d'excédents, qui ont fait plonger les cours.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et des pays producteurs de brut non-membres du cartel avaient décidé en mai de reconduire jusqu'en mars 2018 leur accord de novembre sur une réduction de l'offre de 1,8 million de barils par jour (mbj), convenue initialement pour six mois à partir de janvier.

M. Marzouk a précisé que la prochaine réunion de l'Opep, en novembre, déciderait du prolongement ou non de ce dispositif au-delà de mars.

Les prix avaient bondi à plus de 55 dollars en réaction à ce dispositif et continuent à évoluer des niveaux proches de 50 dollars le baril.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...