Chez Gucci, Vuitton ou Dior, les mannequins taille 32 ne peuvent désormais plus défiler

Publication: Mis à jour:
FASHION MODEL
A model presents a creation from the Uma Raquel Davidowicz collection during Sao Paulo Fashion Week in Sao Paulo, Brazil, August 28, 2017. REUTERS/Nacho Doce | Nacho Doce / Reuters
Imprimer

MODE - Les géants français du luxe Kering (Gucci, Saint Laurent, Alexander McQueen...) et LVMH (Louis Vuitton, Marc Jacobs, Christian Dior...) ont adopté une charte commune pour interdire l'emploi de mannequins trop maigres et âgés de moins de 16 ans.

Rendue publique ce 6 septembre, dans une démarche inédite, à la veille du début des défilés à New York, cette "charte sur les relations de travail et le bien-être des mannequins" proscrit la taille 32 utilisée par certains créateurs et prévoit qu'"aucun mannequin de moins de 16 ans ne sera recruté pour participer à des défilés ou à des séances photos représentant des adultes".

Ces mesures ont été prises après des polémiques sur les conditions de travail des mannequins qui avaient marqué la Fashion week parisienne en février.

"Nous voulions aller vite et frapper fort, pour que les choses bougent vraiment, et essayer d'inciter au maximum les autres acteurs de la profession à nous suivre", a déclaré le PDG de Kering, François-Henri Pinault.

Antoine Arnault, membre du conseil d'administration de LVMH et fils du PDG Bernard Arnault, a salué une charte qui "change vraiment la donne".

Cette décision intervient après que l'ex ministre française de la santé Marisol Touraine a fait passer deux lois, dites lois mannequins, en mai pour lutter contre les mannequins trop maigres sur les podium. Désormais, les mannequins doivent passer une visite médicale pour obtenir un certificat d'aptitude physique et mental valable deux ans. L'indice de masse (IMC) corporel doit être supérieur à 18,5.

Et à compter du 1er octobre, toutes les photos à destination commerciale retouchées pour affiner une silhouette devront en porter la mention.

Pour ces grandes maisons de la mode et du luxe, cette nouvelle charte de bonne conduite n'est pas sans conséquence. En octobre 2015, Dior avait suscité la polémique en ouvrant son défilé parisien avec la mannequin israélienne Sofia Mechetner, 14 ans.

LIRE AUSSI: