Une cellule de Daech qui planifiait des opérations terroristes démantelée à Nador

Publication: Mis à jour:
BCIJ
Stringer . / Reuters
Imprimer

TERRORISME - Une cellule terroriste a été démantelée, mercredi à Nador, par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DST).

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur relayé par la MAP, la cellule est composée de cinq partisans de Daech, dont un Espagnol d’origine marocaine résidant à Melilla, qui s’activait dans la région de Beni Chiker (banlieue de Nador). Ce démantèlement a coïncidé avec l'arrestation de l'un de leurs complices par les services sécuritaires espagnols à Melilla.

D'après la même source, les investigations ont démontré que les membres de cette cellule recrutaient des jeunes pour rejoindre l'État Islamique et faisaient l'apologie des actes barbares commis par ce groupe terroriste en Syrie, en Iraq et à l'étranger. Et d'ajouter qu'ils ont tenu des réunions secrètes nocturnes et planifiaient "des opérations terroristes d'envergure au Maroc et en Espagne", pour lesquelles ils se préparaient physiquement en s'entraînant notamment sur "la manière d’exécuter des opérations d’égorgement à l’aide d’armes blanches".

À la fin de l'enquête, les membres de la cellule seront déférés devant la justice sous la supervision du parquet compétent, indique le communiqué.

Selon le ministère de l'Intérieur, l'État Islamique veut multiplier ses attaques en dehors de l'Irak et de la Syrie en incitant ses partisans à exécuter davantage d’opérations terroristes. L'Espagne a récemment été victime d'attaques terroristes revendiquées par Daech à Barcelone et à Cambrils ayant fait un total de 16 morts et plusieurs blessés.

La coopération sécuritaire entre le Maroc et l'Espagne a fait l'objet d'une rencontre que le ministre de l'Intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido, et son homologue marocain Abdelouafi Laftit.

LIRE AUSSI: