Formation professionnelle: introduction de nouvelles spécialités du domaine du numérique

Publication: Mis à jour:
DIGITAL
Young man and woman startups business meeting to discuss the situation on the marketing in the meeting room. | ijeab via Getty Images
Imprimer

Le ministre de la Formation et de l'enseignement professionnels Mohamed Mebarki a indiqué que de nouvelles spécialités seront introduites dans le champ du numérique pour "répondre aux besoins de l'économie nationale".

Dans un entretien accordé à l'APS, M. Mebarki a déclaré qu'en prévision de la prochaine rentrée professionnelle prévue le 24 septembre, le ministère a introduit de nouvelles spécialités dans le champ du numérique.

Il s'agit essentiellement des spécialités "applications multiplateformes", "administrateur Datacenter", "virtualisation" et d'autres spécialités qui seront sanctionnées par un certificat de qualification dans les domaines d'entretien de parcs et jardins, entretien et nettoyage urbain ainsi que de tri et de nettoyage en construction métallique".

Il a indiqué que la réalisation du développement économique en matière de ressources humaines qualifiées et l'insertion facile des diplômes de la formation professionnelle dans le marché de l'emploi constituent des "priorités" pour le secteur. Une démarche qui nécessite de son avis "la modernisation et l'actualisation des méthodes de formation selon l'évolution des métiers et des techniques pour répondre de manière rapide et efficace aux besoins socio-économiques actuels".

Les offres de formation "seront réparties en fonction de la formation et sur la base des spécialités contenues dans la nomenclature officielle de la formation professionnelle", dira M. Mebarki ajoutant que "des spécialités liées aux métiers de l'industrie, de l'agriculture et du BTH sont prévues en tant que filières relevant des secteurs vitaux pour la relance de l'économie nationale".

Le ministre a affirmé par ailleurs que le taux des spécialités liées aux métiers de l'industrie représente 26,46% de l'offre globale de formation pour la prochaine rentrée. Il a précisé que le taux des métiers de l'agriculture, et de l'industrie agro-alimentaire dépasse les 10% et celui du bâtiment et travaux publics se situe à 17,35%.

Le ministère a également introduit des spécialités liées aux métiers de l'eau et de l'environnement dans 41 wilayas, aux énergies renouvelables dans 22 wilayas et à la télécommunication dans 33 wilayas.

M Mebarki a également évoqué le travail accompli par son département en vue d'élargir et de diversifier les offres de formation au profit des jeunes n'ayant aucun niveau scolaire. En effet, plus de 100 spécialités sont prévues au profit de cette catégorie dès septembre 2017.

Il s'agit des filières habillement et textile, agriculture, élevage d'animaux et hôtellerie.

Concernant les infrastructures de formation, le ministre a annoncé l'ouverture de 5 nouveaux instituts et centres spécialisés dans la formation professionnelle et d'apprentissage dans plusieurs wilayas notamment à Tiaret, Tizi-Ouzou, Tamanrasset et El-Taref, soulignant qu'au total, 1 228 établissements de formation sont ouverts au niveau national.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.