Plus de 123.600 musulmans Rohingyas fuient la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh selon l'ONU

Publication: Mis à jour:
ROHINGYAS
Rohingya refugees walk on the muddy path after crossing the Bangladesh-Myanmar border in Teknaf, Bangladesh, September 3, 2017. REUTERS/Mohammad Ponir Hossain | Mohammad Ponir Hossain / Reuters
Imprimer

BIRMANIE - Plus de 123.600 personnes, majoritairement des musulmans rohingyas, ont essayé d'échapper aux violences en Birmanie en se réfugiant au Bangladesh voisin, a indiqué mardi l'ONU. Selon l'AFP un "pic a été atteint ces dernières 24 heures, avec quelque 37.000 réfugiés qui ont passé la frontière en une seule journée".

Les violences ont été déclenchées par l'attaque, le 25 août, d'une trentaine de postes de police par les rebelles de l'Arakan Rohingya Salvation Army (ARSA) qui dit vouloir défendre les droits bafoués de la minorité musulmane rohingya en Birmanie.

Depuis, l'armée birmane a lancé une vaste opération dans cette région pauvre et reculée, l'Etat Rakhine, obligeant des dizaines de milliers de personnes à fuir, au risque d'une crise humanitaire. Le bilan dressé en dix jours par l'armée birmane fait état de 400 morts dont 370 rohingyas.

"À cause des arrivées massives de réfugiés, une immense crise humanitaire se déroule" au Bangladesh, a déploré Nur Khan Liton, célèbre militant des droits de l'homme au Bangladesh. ''Les gens sont installés dans des camps de réfugiés, sur les routes, dans les cours d'école et même dehors. Ils défrichent pour créer de nouveaux refuges. L'eau et la nourriture vont manquer", s'alarme-t-il.

Plus de 400.000 réfugiés rohingyas se trouvent déjà au Bangladesh après avoir fui en raisons des vagues de violences précédentes.

LIRE AUSSI: