Après Harvey, les Caraïbes et la Floride se préparent au passage de l'ouragan Irma

Publication: Mis à jour:
HARVEY
KATY, TX - SEPTEMBER 04: A man walks through a flooded street on September 4, 2017 in Katy, Texas. Over a week after Hurricane Harvey hit Southern Texas, residents are beginning the long process of recovering from the storm. (Photo by Justin Sullivan/Getty Images) | Justin Sullivan via Getty Images
Imprimer

Moins de 10 jours après le passage dévastateur de l'ouragan Harvey, les Etats-Unis et notamment la Floride surveillent avec crainte l'évolution d'un nouvel ouragan, Irma, avec plusieurs îles des Caraïbes comme Porto Rico, Haïti et les petites Antilles déjà en état d'alerte.

Irma est passé dans la nuit du lundi au mardi 5 septembre en catégorie 4 (sur 5), soit la puissance maximale atteinte par Harvey, qui a ravagé plusieurs parties de la côte texane et de la Louisiane. Et il menace dangereusement une zone allant des Caraïbes à la Floride (Etats-Unis), qui s'est elle aussi mise en alerte, a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) américain.

Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a déclaré "l'urgence" dans tout l'Etat afin de le préparer à l'arrivée de la tempête vers la fin de la semaine. Cette nouvelle menace intervient alors que le Texas n'a pas encore fini d'évaluer la facture d'Harvey, avec au moins 42 victimes et d'énormes dégâts matériels qui devraient largement dépasser la barre des 100 milliards de dollars.

Lundi soir, l'ouragan Irma se dirigeait vers les îles Sous-le-Vent avec des vents soufflant à 215 km/h. Mais Irma "va encore se renforcer au cours des prochaines 48 heures", a averti le NHC, basé à Miami, vers 21h00 GMT lundi, en précisant qu'il fallait "achever les préparatifs pour protéger les vies et les biens".

Un porte-avions en alerte

Irma devrait atteindre le nord de Porto Rico, un territoire américain, à 08h00 mercredi (12h00 GMT), provoquant dans son sillage une montée du niveau de la mer jusqu'à 3 mètres au-dessus de la normale, jusqu'à 25 centimètres de précipitations et de "grandes vagues destructrices", toujours selon le NHC.

Le gouverneur Ricardo Rossello Nevares a activé la garde nationale et a annoncé l'ouverture d'abris pour accueillir jusqu'à 62.000 personnes.

Un porte-avions américain doté d'un hôpital de campagne et équipé d'une trentaine d'hélicoptères de dizaines d'appareils capables de mener des missions de sauvetage et d'approvisionnement a été placé par précaution dans la région, a indiqué Alejandro de la Campa, de la division Caraïbes de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema).

La trajectoire d'Irma est encore incertaine, mais plusieurs projections placent sur son passage Haïti, la République dominicaine et Cuba avant de se diriger vers le nord en direction de la Floride, puis, éventuellement, la côte Est des Etats-Unis.

Les écoles fermées mardi et mercredi

L'ouragan se trouvait lundi soir à 790 km à l'est des Petites Antilles et se déplaçait dans leur direction à une vitesse de 20 km/h. Irma devrait les atteindre entre mardi dans la nuit et mercredi matin.

Des alertes d'ouragan sont également en place pour les îles d'Antigua-et-Barbuda, Anguilla, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saba et Saint-Eustache, où le passage d'Irma est attendu dans les 36 heures.

En Guadeloupe, un département d'outre-mer français, passée en vigilance météo orange cyclone, la population a été invitée par la préfecture à "rester à l'écoute" et "se tenir informée" de l'évolution du phénomène. Les habitants ont commencé à faire des provisions, et dans plusieurs grandes surfaces les rayons de bouteilles d'eau sont déjà vides.

Les écoles seront fermées mardi et mercredi, et les hôpitaux doivent avoir "72 h d'avance en médicaments, nourriture et eau potable". Les services de Météo France aux Antilles et en Guyane ont annoncé de "forts déferlements" sur les rivages exposés à partir de mardi après-midi. "Des creux de 5 à 6 mètres" ainsi que "des vents moyens de 60 à 70 km/h et des rafales de l'ordre de 120 km/h" sont ensuite prévus pour la nuit de mardi à mercredi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.