Un festival 100% féminin à Tunis: "Chouftouhonna" met à l'honneur les femmes-artistes

Publication: Mis à jour:
V
Facebook Chouftouhonna
Imprimer

CULTURE- Espace d'expression artistique libre dédié aux femmes, “Chouftouhonna, le Festival International d’Art Féministe de Tunis”, revient dans sa 3e édition, du 7 au 10 septembre 2017, au cœur de la médina de Tunis.

Une manifestation artistique réservée aux artistes femmes, afin de leurs donner l'opportunité de percer, loin de la discrimination dont elle fait objet, "on a remarqué que plusieurs femmes, douées d'un talent artistique, ont du mal à percer dans le monde artistique. Livrées à elles-mêmes et accablées par des préjugés religieux ou sociétaux, les femmes artistes n'ont pas l'opportunité de se faire connaitre, et elles sont souvent discriminées." avait déclaré Bochra Triki au HuffPost Tunisie.

L'événement est en effet né de l'ambition d’un petit collectif de femmes voulant renforcer l’accès de la femme à l’art et à la culture dans ce contexte de processus démocratique en Tunisie, un objectif que Rym Amamou, membre de la direction du festival, a tenu à rappeler en évoquant “la mise à l’écart de la femme des postes de décision dans les grandes manifestations culturelles."

Le line-up de ce grand rendez-vous où les arts seront au grand complet et répartis entre le siège du Théâtre national tunisien (TNT) et la place Halfaouine pour cette édition 2017, a été présenté au cours d’un point de presse tenu, lundi, 4 septembre, à Tunis.

En marge du festival, un hommage posthume sera rendu à Raja Ben Ammar, actrice et femme de théâtre émérite, disparue en avril 2017, pour son grand apport à ce jeune festival depuis son lancement il y a deux ans.

Un festival multidisciplinaire mais aussi international

Des arts plastiques, aux arts graphiques et la photographie jusqu’au cinéma, théâtre, arts scéniques, les artistes femmes célèbreront l’art dans toutes ses formes, avec une sélection de 250 oeuvres de plus de 100 artistes venant de 50 pays.

A l’affiche du festival, un programme alliant projections de films, performances théâtrales, danse, musique et une exposition photographique, travaux graphiques et œuvres d’arts plastiques qui seront répartis sur des espaces ouverts au public.

Plus de 100 photographies et tableaux d’art seront exposés dans les salles du TNT qui sera également un espace de promotion pour les oeuvres d’une pléiade de créatrices dans le cadre du marché d’art baptisé “Soukouhonna ” (Leur marché) qui constituera un espace d’expression, de partage et de visibilité.

Un atelier illustration, prévu les 9 et 10 septembre courant de 10h30 à 14h30, sera animé par la Française Maeril, directrice artistique, illustratrice, designer et vidéaste qui offrira un contenu alliant art et engagement aux causes féminines.

Au terme du concours de la meilleure oeuvre dans les différentes disciplines d’art, des prix financier seront attribués aux artistes gagnantes qui seront sélectionnées par un jury pluridisciplinaire de 10 membres, à savoir Jalila Baccar, Malak Sbai, Senda Ben Hassan, Sahar Mandour, Olfa Ben Achour, Nawel Ben Krayem, Sofia Baraket, Rania Warda et Hela Lamine.

En plus de quatre conférences sur la femme, la violence faite aux femmes et la résistance à travers l’expression artistique, cinq ateliers dans diverses formes d’art sont au menu espace dédié aux créatrices qui inclura également des matchs de football pour femmes, des sessions de tatouages et deux soirées animées par 10 DJettes venues de différents pays.

Les artistes participantes ont été sélectionnées parmi 250 candidatures parvenues à la direction de cette manifestation d’art dont l’organisation vise à élargir les champs de participation des créatrices venues des quatre coins du monde. Perpétuant les mêmes principes sur lesquels a été fondé le festival, depuis sa création en 2015, le festival sera une opportunité idoine pour les femmes artistes de présenter leurs oeuvres artistiques.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.