Bouali Mbarki met en garde Chahed et le qualifie de "faible" à cause de Nidaa Tounes et Ennahdha

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
Tunisian Prime Minister Youssef Chahed attends a meeting on security of interior ministers from central Mediterranean countries, on July 24, 2017, in Tunis. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

POLITIQUE-Dans une interview sur les ondes Shems FM, le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Bouali Mbarki, a estimé que les partis politiques, et principalement les deux principaux partis du pays à savoir Nidaa Tounes et le mouvement Ennahdha, entravent le travail du chef du gouvernement Youssef Chahed dans ses missions, y compris la lutte contre la corruption.

Mbarki qui a qualifié Chahed de "faible dont le seul soutien est celui du président Caid Essebsi", a déclaré qu'il devrait entretenir sa communication avec les principaux partis. Il considère par ailleurs que son avenir se joue au sein du parti Nidaa Tounes, auquel il devrait tendre l'oreille.

"Youssef Chahed est entrain d'écouter ceux qui veulent compromettre les résultats des élections de 2014" a-t-il déclaré avant d'ajouter: "Il est encore politiquement jeune, même pour les élections présidentielles de 2019."

Il a également déclaré que les querelles inter-partis empêchent l'ouverture de dossiers sensibles et donc la réforme nécessaire à l'amélioration de la situation politique et économique du pays.

Mbarki a d'un autre côté estimé que le remaniement ministériel prévu pour ce mois, constitue un des remaniements les plus "difficiles" et "dangereux" vu les attentes du peuple tunisien dans cette période très critique par laquelle passe le pays.

"Ce remaniement doit se faire par le chef du gouvernement d'une façon très objective si ont veut que ce changement soit efficace", a-t-il estimé.

"L'UGTT vous soutient, mais il faut que vous preniez votre courage à deux mains"

"Nous soutenons Youssef Chahed et nous lui accordons toute notre confiance. Nous l'appelons à procéder au remaniement ministériel au plus vite et nous sommes conscients des difficultés auxquelles il fait face avec les partis politiques", a ajouté Mbarki.

"Notre message est clair. Monsieur le chef du gouvernement, prenez votre courage à deux mains et procédez au remaniement ministériel. Nous vous soutenons". Et d'ajouter que l'UGTT entrera en action si le remaniement n'est pas fait avant la fin de cette semaine. Mbarki a également mis en garde le gouvernement contre d'éventuelles manifestations dans le cas où Chahed n'arrive pas à se décider rapidement.

En marge de la cérémonie d'ouverture des travaux du "Tunisian African Empowerment Forum" le mois dernier, le chef du gouvernement Youssef Chahed avait annoncé à la presse que "il est grand temps" pour un remaniement ministériel avant d'annoncer plus tard que le remaniement se fera en début du mois de septembre.

De sont côté, le président du bloc parlementaire d'Ennahdha, Noureddine Bhiri, avait noté qu'en tenant compte du bilan positif et des réussites initiées par les ministères de l'Intérieur et de la Défense en matière de lutte contre le terrorisme et la corruption, ces deux derniers devraient être exclus du remaniement.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.