Hajj 2017 : Décès d'un quatrième pèlerin tunisien

Publication: Mis à jour:
HAJJ
BANDAR ALDANDANI via Getty Images
Imprimer

Un pèlerin tunisien est décédé, ce lundi 4 septembre 2017, à l'hôpital Ennour à la Mecque, annonce un communiqué du ministère des Affaires religieuses.

Âgé de 67 ans, ce dernier est originaire de la délégation de Djerba. Il était en pèlerinage en compagnie de son épouse, rapporte le communiqué.

Samedi, un autre pèlerin, âgé de 79 ans originaire de Rades (gouvernorat de Ben Arous), est décidé suite à un accident de la circulation à Mina, précise le ministère.

Le nombre de pèlerins décidés s'élève ainsi à quatre, rapporte Jawhara Fm.

S’agissant de la situation des pèlerins tunisiens et les informations sur des éventuelles disparition de certains d’eux, Samir Ben Nassib, responsable au ministère des affaires religieuses, a indiqué dans un entretien téléphonique avec l’agence TAP, depuis le campement de Mina, que les bus ayant transporté les pèlerins ont dû s’arrêter loin du campement.

Un certain nombre de pèlerins sont arrivés en retard aux arrêts des bus, a indiqué la même source, précisant qu’il s’agit de cas limités et individuels.

Il a souligné que les accompagnants déploient tous les efforts pour rechercher les pèlerins qui manquent à la liste, précisant que la majorité d’entre eux ont été retrouvés.

La vérification finale des cas d’éventuels disparus, aura lieu lundi après le retour à la Mecque, a indiqué Ben Nassib.

Cette année le nombre de pèlerins tunisiens s’élève à 10374, dont environ la moitié (4701) sont des femmes. La tranche d’âge des pèlerins pour cette année varie entre 61 et 98 ans.

Le Hajj 2017 est déjà sujet à beaucoup de remous. En effet, le 08 août dernier, une plainte a été déposée par l'association "Riâayat Dhouyouf Arrahmane" à l'encontre de la Société des Services Nationaux et des Résidences (SNR) pour avoir enfreint la loi relative à la protection du consommateur, en l'occurrence, les pèlerins tunisiens, signalant au passage de nombreux dépassements dont notamment le prix excessif du pèlerinage.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.