Donald Trump menace d'utiliser la force nucléaire contre la Corée du nord

Publication: Mis à jour:
DONALD TRUMP
U.S. President Donald Trump declares that September 3 will be a national day of prayer for those affected by Hurricane Harvey in the Oval Office of the White House in Washington, U.S., September 1, 2017. REUTERS/Kevin Lamarque | Kevin Lamarque / Reuters
Imprimer

CORÉE DU NORD - Le président américain Donald Trump a menacé, dimanche 3 septembre, de faire usage de la force nucléaire contre la Corée du nord, qui vient de mener son sixième test nucléaire depuis fin 2016, et le plus puissant à ce jour.

"Le président Trump a réaffirmé l’engagement des Etats-Unis à la défense de leurs territoires et leurs alliés en utilisant toutes leurs capacités diplomatiques, conventionnelles et nucléaires", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.

Le texte a été rendu public suite à une conversation téléphonique entre le président américain et le premier ministre japonais, Shinzo Abe, lors duquel les deux leaders ont condamné l’essai nucléaire de Pyongyang, le qualifiant d’acte "déstabilisant" et "provocateur".

Tweets de condamnation

Dans une série de tweets plus tôt dans la journée, Donald Trump a dénoncé la Corée du Nord, qu’il a taxée de “nation voyou” avec laquelle une politique “d’apaisement ne fonctionnera pas”.

Son ministre de la Défense, James Mattis, a prévenu que toute menace contre les Etats-Unis et ses alliés fera face à une “réponse militaire massive”.

James Mattis, qui s’exprimait en début d’après-midi devant des journalistes à l’issue d’une réunion de l’équipe de sécurité avec le président Trump, a affirmé que cette réponse sera “efficace et écrasante”.

La Chine a également exprimé officiellement lundi son mécontentement suite au dernier essai nucléaire de la Corée du Nord, considéré comme le plus puissant réalisé par Pyongyang à ce jour.

Par ailleurs, Washington, appuyé par Paris, Londres, Tokyo et Séoul, a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU pour examiner le dossier nucléaire nord-coréen. La réunion aura lieu lundi matin.

Le président sud-coréen Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Shinzo Abe ont convenu lundi lors d'un entretien téléphonique de réclamer aux Nations unies un durcissement des sanctions contre la Corée du Nord.

LIRE AUSSI: