Burning Man: Un homme meurt après s'être précipité dans les flammes lors du festival

Publication: Mis à jour:
BURNING MAN
L'effigie du festival Burning Man, durant le traditionnel feu auquel 7000 participants assistent, dans le désert de Black Rock (Nevada) | JIM BOURG / REUTERS
Imprimer

BURNING MAN - Il a réussi à passer le double périmètre de sécurité. Aaron Joel Mitchell, 41 ans, était l'un des milliers de participants au festival américain Burning Man, qui se tient chaque année dans le désert de Black Rock, dans le Nevada. Samedi 2 septembre, tous les "burners" étaient réunis pour célébrer le traditionnel "homme qui brûle", effigie en bois de l'événement, dans un gigantesque feu de joie.

Aaron Mitchell s'est précipité dans les immenses flammes, rapportent plusieurs médias américains. Plusieurs photographies montrent la silhouette de l'homme courant dans ce gigantesque incendie. Selon CNN, les pompiers ont essayé de le secourir, mais ont finalement renoncé estimant qu'il était trop dangereux de s'approcher du feu. Ils ont alors dû attendre que la construction en bois s'effondre, pour pouvoir l'en extraire.

burning man

burning man

Cet Américain, marié et résidant en Suisse avec son épouse, a été immédiatement transporté à l'hôpital, dans le service des grands brûlés. Il est mort dimanche 3 septembre, des suites de ses blessures. Les autorités ont indiqué que les tests d'alcoolémie et de toxicologie s'étaient avérés négatifs.

Après l'incident, les organisateurs du festival ont publié un communiqué: "La direction du Burning Man a annulé tous les feux à partir de dimanche midi. Nous sommes conscients que l'incident a affecté non seulement ceux qui sont intervenus immédiatement, mais également tous ceux qui en ont été témoins, et notre communauté de Black Rock city plus largement". Une cellule de soutien psychologique a été mise en place.

LIRE AUSSI: