Nutrition et Aïd El-Kebir: On adopte 12 bons réflexes avec Soukaina Iraqui de Diet Smart

Publication: Mis à jour:
BBQ
Juriah Mosin / Alamy
Imprimer

NUTRITION - Ce vendredi 1er septembre est le jour où des millions de musulmans fêtent l'Aïd Al Adha, fête religieuse marquée par le sacrifice d’un mouton. C'est donc "la fête du mouton"… et du mauvais cholestérol!

Vous suivez une alimentation saine et équilibrée et vous souhaitez continuer sur votre lancée, ou vous avez depuis un moment adopté un mode de vie "healthy" que vous ne voulez pas interrompre? Pas de panique, Soukaina Iraqui, ingénieur en innovation alimentaire, coach en nutrition minceur, et fondatrice du programme de perte de poids "Diet Smart", nous livre ses précieux conseils nutritionnels pour se faire plaisir sainement.

Pendant la fête sacrée, chaque famille passe en effet la journée entière mais aussi les jours qui suivent à manger, à chaque repas, des grillades ou des spécialités traditionnelles dont l’ingrédient principal est (sans surprise) la viande de mouton. Du fameux "boulfaf" aux brochettes de viande et de cœur en passant par la "mrouzia", le "khlii", le gigot, ou encore la "douara" (tripes), la cervelle, le foie, la "hargma", "korâine" (pieds de moutons), le "mhamer", sans oublier l’épaule de mouton à la vapeur… autant de plats délicieux et succulents à cuisiner et à partager en famille. Difficile de faire l'impasse. Il est est donc essentiel de respecter certaines règles pour passer le cap de l'Aïd l'esprit (et le corps) léger.

"Il est tout à fait possible de manger sainement pendant l'Aid Al Adha. Etonnant, lorsque l’on sait qu’une seule brochette de "boulfaf" apporte à elle seule près de 400 calories ! "

bbq

La viande de mouton comporte environ 20 g de graisse par portion de 100 g. (20 %). Sa consommation en grande quantité est déconseillée car elle fournit une quantité d’énergie trop importante pour un même repas. Il est nécessaire pendant cette période de fêtes de réduire au mieux la consommation calorique, notamment lipidique. Pour cela :

1. Choisissez des morceaux de viande maigre tels que les côtelettes ou la cuisse, en prenant soin d’enlever la couche de graisse extérieure.

2. Eviter les abats comportant de grandes quantités de cholestérol: le foie, les reins, le cœur, l’intestin mais aussi le pied ou la joue. Ils contiennent jusqu’à 3 fois plus de cholestérol qu’une viande normale! La cervelle d’agneau cuite par exemple, fait partie des aliments les plus riches en cholestérol (2000 mg) ainsi que le foie d’agneau cuit (400 mg). Des brochettes d’agneau, elles, ne contiennent que 39 mg de cholestérol pour 100 g. Maintenant, si vous aurez à choisir, vous saurez quoi faire.

3. Introduisez également d’autres types de viandes: des viandes maigres ; comme le veau, le lapin, la volaille dans votre alimentation pour ne pas consommer de la viande de mouton chaque jour. A titre d’exemple, une poitrine de poulet apporte 164 kcal, alors qu’une viande de mouton, elle, apporte 229 kcal (sans graisse!).

4. Consommez la viande de mouton uniquement durant le plat principal de la journée: il est recommandé de l’éviter au dîner.

5. Il est également possible d’allier divers types de salades de légumes frais et cuits durant le repas. Nos recettes de salades marocaines sont très variées et accompagnent parfaitement les viandes: taktouka, zaâlouk, salade tomates-oignons, salade de carottes au cumin, baqoula (avec persil)...

6. Evitez le thé pendant le repas et préférez-le sans sucre.

bbq

7. Cuissons: Au four, inclinez votre plaque légèrement afin que la graisse, chauffée et fondue, puisse couler de votre viande et se déposer au fond du récipient. Pour la cuisson vapeur, comme pour l’épaule de mouton par exemple, pour que les légumes n’absorbent pas la graisse de la viande, ils doivent être placés au-dessus de celle-ci.

8. Grillades: Pour les grillades, évitez de carboniser votre viande. Grillez-la, et retirez-la du grill avant qu’elle ne noircisse. Accompagnez vos grillades de légumes grillés tels que les oignons, tomates, ou même les aubergines, et les courgettes! Ça vous permettra d’équilibrer votre repas et de l’enrichir en bons nutriments essentiels aussi bien en couleurs qu’en goût!

Durant cette période de fête, afin de réduire au mieux votre taux de cholestérol:

9. Evitez de consommer du beurre et de la margarine à base de graisses végétales saturées ou de les utiliser dans vos cuissons et évitez à tout prix les aliments frits tels que les frites de pommes de terre (il y a assez de gras et de cholestérol ainsi, pas la peine d’en rajouter)

10. Pour réduire un taux de cholestérol élevé, laissez de côté les gâteaux, les crèmes glacées et les produits laitiers et favorisez plutôt les fruits de saison, riches en vitamines et en minéraux.

11. Quelques jours avant l’Aïd, il est conseillé de manger végétarien afin de préparer son corps aux dépassements alimentaires prévus.

12. Après les excès de l’Aïd, il est conseillé d'opter pour une cure "détox" à base de jus de fruits et légumes qui permettra d’éliminer les toxines qui se seront accumulées dans votre foie, vos reins, et vos intestins.

Pour conclure, afin de réguler votre taux de cholestérol, accompagnez votre viande de beaucoup de légumes, buvez beaucoup d’eau pour éliminer les toxines et ajoutez des céréales complètes riches en fibres alimentaires (boulgour, avoine, blé dur, riz brun, orge...) à votre alimentation, aussi bien avant qu’après le repas et essayez d’être actifs. Surtout pas de sieste après le déjeuner. Essayez même d’aller marcher, ou de faire un tour à vélo.

La contribution de la viande dans les apports énergétiques et nutritionnels essentiels pour la santé est reconnue par de nombreuses études. Cependant, dans un régime alimentaire, tout est question d’équilibre: il est donc primordial de respecter les quantités recommandées en fonction du type de viande consommée, et d’équilibrer son alimentation dans votre repas, votre journée, votre semaine, et sur la durée. La consommation de légumes, cuits ou crus, en salades ou en accompagnements, aide à réduire la hausse du taux de cholestérol suite à la consommation de la viande de mouton.

LIRE AUSSI: