Accusé dans une affaire de corruption, le promoteur immobilier Khaled Kobbi libéré provisoirement

Publication: Mis à jour:
CONSTITUTION JUSTICE
Shutterstock / Mariusz Szczygiel
Imprimer

Le prometteur immobilier Khaled Kobbi, arrêté en juin dernier, a été provisoirement libéré, a affirmé son avocat Mounir Ben Salha dans un post publié , mercredi 30 août 2017, sur sa page Facebook.

D'après Mosaïque Fm, Kobbi est impliqué dans une affaire de corruption concernant notamment le versement des pots-de-vin à un ancien directeur de prison. En effet, Kobbi aurait vendu un terrain dont la valeur est estimée à 800 mille dinars à l'ancien directeur de Sécurité des pénitenciers pour 180 mille dinars seulement, précise la même source.

Sa libération est provisoire, souligne Bussiness News, en expliquant que l'homme d'affaire n’est pas l’accusé principal dans l’affaire de corruption dans laquelle il est impliqué. Cette décision émise par le tribunal de Tunis a aussi été motivée par son état de santé et de l’approche des fêtes de l’Aïd El Idha, estime Business News.

D'autre part Samir El Wafi, détenu depuis plus de deux mois pour une affaire d'escroquerie et de corruption, pourrait à son tour, être bientôt libéré.

Selon ses avocats, la plaignante dans l’affaire a accepté la réconciliation et signé un document attestant le retrait de la plainte et reconnaissant avoir récupéré une grande partie de la somme d’argent qui lui avait été soutiré. Une demande de libération a été déposée, mercredi 30 août, auprès du juge d’instruction qui pourrait se prononcer en faveur de sa libération.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.