Doc Samad quitte son émission sur Hit Radio pour de nouveaux projets

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MÉDIAS - C'est la fin de six ans d'aventure pour Doc Samad. Le sexologue a annoncé mardi son départ de "On t'écoute", l'émission qu'il animait quotidiennement depuis 6 années sur Hit Radio.

"Cette émission représentait pour moi un engagement physique et moral", explique le médecin sexologue et animateur au HuffPost Maroc. "Mais je n'oublie pas que c'est grâce à Hit Radio que Doc Samad est là et, de mon côté, je leur ai apporté des auditeurs qui n'étaient pas les auditeurs habituels de la chaîne", poursuit ce dernier.

Pour expliquer ce départ, l'animateur évoque de "multiples raisons", tout en insistant sur le fait que l'arrêt de l'émission s'est faite d'un commun accord avec la chaîne musicale. Je quitte "On t'écoute" mais pas Hit Radio", précise-t-il, puisqu'il compte continuer à collaborer avec la station radiophonique pour différents projets, sans en préciser la nature.

L'aventure Doc Samad continue

"Je suis toujours présent sur Youtube avec l'émission "Doc Samad t'écoute", dans laquelle je répondrai en direct aux questions des Marocains, sans passer par un standard, sans sélection préalable, à condition bien sûr qu'il s'agisse d'une question sur la santé des Marocains".

L'animateur semble surtout ravi que cette émission web ne soit pas interrompue. "Il y avait trop de musique dans mon émission sur Hit Radio", dit-il. "Je me suis souvent plaint de cette situation, on ne peut pas avoir une émission où on est interrompu plusieurs fois par de la musique."

Il déclare également avoir un projet en cours pour la télévision. "Je ne peux pas donner trop d'informations puisque ce projet est encore en cours de négociation", ajoute-t-il. Doc Samad précise toutefois qu'il vise désormais un public au delà des frontières marocaines, issu "d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient", à l'image du public d'auditeurs fidèles à la station Radio Monte Carlos, basée en France et avec laquelle il collabore.

L'animateur promet en tout cas de poursuivre sa mission visant à aborder ouvertement les questions de santé sexuelle au Maroc, surtout an vu du récent événement sordide de l'agression sexuelle survenue dans un bus casablancais. L'animateur considère d'ailleurs avoir été l'un des premiers à avoir ouvertement parlé de la nécessité d'une éducation à la santé sexuelle au Maroc. "Avec l'augmentation des agressions sexuelles, nous devons plus que jamais parler de ces sujets. J'ai mené ce défi pendant 6 ans et je continuerai", conclut-il.

LIRE AUSSI: