Le député LREM M'Jid El Guerrab aurait violemment agressé un responsable PS à coups de casque

Publication: Mis à jour:
GUERRAB
Assembleenationale
Imprimer

POLITIQUE - L'information émane du site internet de hebdomadaire Marianne ce mercredi 30 août.

La même jour, dans le cinquième arrondissement de Paris, le député La République en marche (LREM) M'Jid El Guerrab a violemment agressé à coups de casque Boris Faure, un responsable de fédération socialiste, qui a dû être conduit à l'hôpital par les pompiers.

Un témoin a raconté la scène à Marianne: "Ils commencent à discuter et au bout de quelques minutes, le député (M'Jid El Guerrab) lui assène un coup de casque très violent puis un deuxième. L'autre tombe par terre, en sang".

Selon cette source, l'issue aurait pu être plus grave: "Si les agents de sécurité ne les avaient pas séparés, il (M'Jid El Guerrab) se serait acharné. Il avait de la haine dans les yeux".

Un autre témoin cité par Marianne ajoute que Boris Faure a de son côté insulté M'Jid El Guerrab: "Il a dit 'sale arabe', tout le monde a entendu".

L'hebdomadaire explique que les deux hommes entretiennent un contentieux politique depuis fin 2016, quand M'Jid El Guerrab a quitté le PS pour rejoindre les rangs macronistes.

Lors des élections législatives, le socialiste a pour sa part été le directeur de campagne de Didier Le Bret, concurrent de M'Jid El Guerrab dans la circonscription des Français d'Afrique du Nord.

Au terme d'une campagne virulente lors des élections législatives, qui avait notamment opposé M'Jid El Guerrab à la candidate Leila Aichi, le candidat d'origine marocaine avait remporté en juin dernier la 9e circonscription des Français de l’étranger. Marianne rappelle que lors de ces mêmes élections, Boris Faure avait pour sa part dirigé la campagne de Didier Le Bret, autre concurrent de M'Jid El Guerrab dans la circonscription des Français d'Afrique du Nord.

LIRE AUSSI:
La République En Marche soutient M'jid El Guerrab pour sa candidature à la majorité présidentielle