Tiaret: les Algériens rendent hommage aux deux policiers victimes de l'attentat

Publication: Mis à jour:
DR
Facebook
Imprimer

Sur la toile, les Algériens expriment leur solidarité avec les habitants de Tiaret et rendent hommage aux deux victimes de l'attentat-suicide ayant ciblé ce jeudi 31 août 2017 le siège de la Sûreté de cette wilaya. Une image de Tayeb Al Aïssaoui, le policier qui, dans un acte de bravoure, a freiné le terroriste pour éviter un carnage, est largement partagée sur Facebook et Twitter. D'autres utilisent le hashtag "Pray for Tiaret" ou "Le terrorisme n'a pas de religion" pour condamner cet acte.

Une attaque terroriste qui a ciblé tôt ce matin le siège de la Sureté de la wilaya de Tiaret. Cet attentat a fait trois morts, deux policiers en faction et l'assaillant, a rapporté l'agence de presse algérienne.

Selon la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), l'auteur de cet attentat, Ben Aïssa Boucetta, alias "Abou Djihad", portait une ceinture explosive et, usant d'une arme, a voulu pénétrer dans l'enceinte du siège de la Sureté. La riposte des policiers a été prompte.

L'un d'eux, Tayeb Al Aïssaoui dans un acte de bravoure, s'est jeté sur le terroriste pour freiner son élan à l'entrée du siège de la Sûreté. Il a ainsi perdu la vie en même temps que le terroriste suite à l'explosion qui s'en est suivie. La seconde victime, Saad Alouaoui, a par la suite succombé à ses blessures.

Sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter notamment, une photographie du martyr Tayeb Al Aïssaoui est partagée par les internautes. "Voici le brave policier qui s'est sacrifié pour stopper le terroriste et éviter un carnage" parmi les éléments de la Sûreté, légendent-ils pour la plupart. Ils appelaient par la même occasion à mémoriser le nom de ce policier pour ne jamais oublier son acte de bravoure.

qdsqd

D'autres internautes condamnait cet acte terroriste à travers le hashtag "Le terrorisme n'a pas de religion", appelant ensuite à "prier pour Tiaret" et ses habitants.

L'attentat terroriste a également été condamné par le ministère bahreïni des Affaires étrangères, affirmant son soutien à l'Algérie dans sa lutte contre le terrorisme.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.