Tétouan: Des jeunes font découvrir le patrimoine culturel de leur ville

Publication: Mis à jour:
DR
En 12 jours ils ont réalisé 15 vidéos qui racontent Tétouan | Association Ibdaâte
Imprimer

CULTURE - Tétouan a aussi sa place dans la richesse culturelle du Maroc. C'est ce que huit jeunes tétouanais ont voulu partager avec le projet "Tétouan vue par ses jeunes". Ils ont réalisé 15 vidéos qui racontent "l'histoire de la ville, ses coutumes et traditions".

"Tétouan vue par ses jeunes" est la suite d'un premier projet, "Eyes on Tetouan". En mars dernier, 11 jeunes tétouanais ont réalisé un film pour déstigmatiser leur quartier, Jamâe Mezouak, considéré comme un terreau du terrorisme. "On a rencontré une dizaine de jeunes, fait des recherches, écrit un scénario et effectuer un tournage. Le regard porté sur Jamâe Mezouak était très négatif, il l'est un peu moins aujourd'hui", raconte au HuffPost Maroc Taoufiq, qui a participé au projet.

Eyes on Tetouan - عيون على تطوان from creation tetouane on Vimeo.

Toute la ville à l'honneur pour ce deuxième projet

Forts de cette initiative, ces jeunes ont voulu aller plus loin. Ils ont constitué l'association Ibdaâte et lancé "Tétouan vue par ses jeunes".

"Pour ce nouveau projet, nous ne nous sommes pas cantonnés à notre quartier, nous avons travaillé dans l'ensemble de la ville. Car nos recherches sur l'extrémisme, qui concernait le premier film, nous ont permis de nous rendre compte que nous nous étions beaucoup éloignés de notre propre culture. C'est ainsi qu'est née l'idée de consacrer des vidéos à notre culture pour la mettre en valeur", affirme Taoufiq, qui est aujourd'hui consultant au sein de l'association.

Financièrement soutenus par Le British Council et accompagnés par l'encyclopédie solidaire du Maroc, Marocopédia, 8 jeunes, âgés de 18 à environ 30 ans ont ainsi retracé le patrimoine historique et culturel de la ville, du cinéma espagnol de Tétouan au site archéologique de Tamuda, en passant par la musique hadra. 12 jours de travail ont été nécessaires à la réalisation des 15 vidéos.

"La culture de Tétouan est malheureusement méconnue. Hormis le recours aux historiens et aux livres, le citoyen lambda n'a pas de clé pour connaître la culture de sa propre ville. On en a d'ailleurs eu la confirmation au moment de présenter notre projet à l'occasion d'une exposition. De nombreuses personnes m'ont indiqué qu'elles ignoraient totalement certaines informations que nous avions partagées et étaient parfois surprises, au point de me demander si ces données étaient vraies. Les personnes dont je parle sont pourtant nées et ont grandi à Tétouan", tient à souligner Taoufiq.

Grâce au soutien de Marocopédia, "Tétouan vue par ses jeunes" a son propre site qui regroupe toutes les vidéos, disponibles accompagnées de sous-titres en anglais. Une application devrait aussi arriver d'ici peu de temps.

"Nous espérons que nos projets vont prendre plus d'ampleur et poursuivre dans cette voie, avec la même vocation culturelle en tête", conclut Taoufiq.

LIRE AUSSI: