Le sud-ouest est la région la plus touchée par le chômage en Tunisie

Publication: Mis à jour:
TUNISIA WORK
Protesters are seen near tents in Metlaoui, Tunisia May 11, 2015. Few shops are open in the Tunisian town of Metlaoui and the local phosphate mine lies idle, blockaded by unemployed young men demanding the government fulfill the economic promises of their country's revolution. Dozens of protest tents are pitched across the rural town with placards calling for "Dignity" and "Work". REUTERS/Zoubeir Souissi | Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Le sud-ouest a enregistré le taux de chômage le plus élevé en Tunisie atteignant 25,6% au cours du deuxième trimestre de 2017 avec 54 mille chômeurs dans les régions de Gafsa, Tozeur et Kébili.

Des statistiques de l’Institut national des statistiques (INS) ont révélé que la région de Tataouine occupe la première place au niveau national avec un taux de chômage atteignant 32,4%.

Les mêmes données indiquent que le taux de chômage au niveau national a atteint 15,3% et 626,1 mille chômeurs.

S’agissant de la répartition géographique, il ressort que le sud-est (Gabès, Médenine et Tataouine) est classé en seconde position avec un taux de chômage de 24,3% et plus de 80 mille chômeurs.

En revanche, le centre-est (Sfax, Mahdia, Sousse et Monastir) a enregistré le taux de chômage le plus faible avec 9,7% et 93,3 mille chômeurs.

Dans le Grand Tunis (Tunis, Ben Arous, Ariana et La Manouba), le taux de chômage enregistré est de 17% et le nombre des sans-emploi est de 191,1 mille.

A souligner que le nombre des diplômés du supérieur au chômage recensé au cours du deuxième trimestre de 2017 est de 250,6 mille contre 259,6 au cours du premier trimestre de la même année soit un taux de chômage de 30,3% au deuxième trimestre et de 31,2% au premier trimestre chez la catégorie des diplômés du supérieur.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.