Aid Al Adha: Voici ce qu'il faut faire pour éviter tout risque sanitaire

Publication: Mis à jour:
AID
Ecotour
Imprimer

À l'occasion de la célébration de Aid Al Adha, le ministère de la Santé a exhorté, comme chaque année, les citoyens à prendre soin de ne pas jeter de manière anarchique les déchets liés à l’abattage, afin d’éviter tout risque sanitaire.

Dans un communiqué publié lundi, le ministère a demandé aux citoyens de participer dans les opérations de gestion de déchets en les mettant dans des sacs bien fermés et en respectant les horaires de ramassage des déchets par les services concernés.

Ces recommandations s’inscrivent dans le cadre de la prévention contre les dangers sanitaires et environnementaux liés au non respect des règles sanitaires qui accompagnent souvent la célébration de Aid Al Adha.

Le ministère de la Santé rappelle, dans le même contexte, que les déchets jetés d’une manière anarchique sont à l’origine d'odeurs nauséabondes, de la prolifération d'insectes et d'animaux errants, présentant ainsi un danger pour la santé publique.

Des maladies peuvent être transmises après putréfaction des déchets, selon la même source. Le ministère appelle, par la même occasion, à respecter les normes d’hygiène notamment le respect de la chaine de froid pour la conservation de la viande.

À son tour l'Institut National de Nutrition et de Technologie Alimentaire a présenté quelques conseils et bonne pratiques concernant les précautions à prendre avant la consommation de la viande.

Parmi les mesures à appliquer, l'institut recommande de consommer la viande dans les deux heures qui suivent l'abattage avant la rigidité cadavérique sinon il vaut mieux reporter au lendemain minimum. La consommation des légumes aide, par ailleurs, à réduire la hausse du cholestérol suite à la consommation de la viande du mouton.

Voici encore quelques conseils sanitaires pratiques que recommandent nos confrères du HuffPost Maroc:

-Lors de l'achat du mouton, il faut veiller à ce que l'animal ne présente pas des signes de maladies animales tels que la toux, la diarrhée ou une augmentation anormale du volume de l'abdomen;

-Veiller sur l'alimentation et le repas de l'animal en l'alimentant avec de la paille et de l'eau propre, tout en cessant de le nourrir 12 heures avant l'abattage. Seule l'eau peut-être donnée à l'animal;

-Avant de procéder à l'abattage, il faut préparer l'emplacement et les outils qui doivent répondre aux exigences d’hygiène nécessaires notamment la propreté et l’abondance de l’eau;

-Éviter le soufflage de l’animal par la bouche;

-Lorsqu'on relève une modification de la couleur de la viande (rouge foncé ou jaunâtre), il faut saisir les services vétérinaires qui assurent une permanence le jour de l’Aid;

-Découper la viande et la stocker par réfrigération au cours de laquelle la température recommandée ne doit pas dépasser 3 °C;

-Saupoudrer la peau d'une quantité suffisante de sel et la stocker dans un endroit frais jusqu'à son utilisation;

-Détruire et inhumer les organes impropres à la consommation, nettoyer le lieu de l’abattage et les outils utilisés par des détergents et collecter l'ensemble des déchets dans des sacs étanches, comme le recommande le ministère de la Santé.

LIRE AUSSI: Les 9 trucs incontournables d'un Aïd El Kébir à la tunisienne (PHOTOS)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Tu sais que c'est bientôt l'Aïd El Kebir quand...
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction