Vidéo polémique d'un patient sur brancard au guichet bancaire: le ministère de la Santé donne sa version des faits

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INSOLITE - Le ministère de la Santé a fini par réagir suite à la publication d’une vidéo insolite montrant un patient sur un brancard, accompagné par des ambulanciers à un guichet bancaire pour retirer de l’argent (voir vidéo en début d'article). Publiée sur YouTube et les réseaux sociaux le 26 août dernier, la date à laquelle le court extrait d'une minute n'est pas précisée, mais le commentaire de la personne qui filme la scène indique que cette dernière se déroule à Tanger, un soir à 23h45. La vidéo a suscité de vives réactions de la part des internautes qui y ont vu une des nombreuses dérives du secteur.

Concernant ce cas précis, le département de Louardi se défend de toute responsabilité. Selon un communiqué émis par la Direction régionale de la santé de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la vidéo a été tournée la nuit du jeudi 24 août aux alentours de minuit et montre une ambulance privée qui transportait une personne de nationalité espagnole vers Sebta.

Le patient pris en charge, qui résidait dans un hôtel de la ville de Tanger, avait appelé l’ambulance pour être transféré à une clinique de la ville pour une consultation médicale. Son état ne nécessitant pas d’hospitalisation, le patient a demandé aux ambulanciers de l’emmener à Sebta. C’est également à sa demande que l'ambulance s'est arrêtée en chemin pour lui permettre de retirer de l’argent d’un guichet bancaire, assure le responsable du véhicule médical cité dans un communiqué du ministère.

Si l’ambulance dispose d’une autorisation légale délivrée par la Commune, le ministère souligne que le véhicule est privé et ne fait pas partie de son parc. Il ajoute par ailleurs qu’aucune plainte n’a été enregistrée par les autorités locales.

Le communiqué rappelle que le département de Louardi a présenté un projet de loi visant à réglementer le transport médical. En plus des normes concernant le personnel soignant et le matériel biomédical qui doit être disponible à bord, le texte juridique précise que la délivrance des autorisations et le suivi sont du ressort de ministère et non des collectivités territoriales.

LIRE AUSSI: