MTV Video Music Awards 2017: le superbe discours de Pink à sa fille Willow Sage Hart

Publication: Mis à jour:
Imprimer

CULTURE - Tout le monde attendait de la soirée qu'elle soit dominée par les commentaires politiques s'attaquant aux agissements de Donald Trump, mais c'est le message de Pink à sa fille qui a volé la vedette aux critiques du milliardaire new-yorkais (voir la vidéo traduite en tête de cet article).

Alors qu'elle acceptait des mains d'Ellen Degeneres le Vanguard Award lors des VMAs 2017, célébrant la longévité de sa carrière, la chanteuse américaine a souhaité raconter une conversation qu'elle a eu avec Willow Sage Hart, 6 ans, plutôt que de s'adonner aux remerciements habituels.

Pink a ainsi expliqué: "Je conduisais ma fille à l'école et elle m'a dit: 'maman, je suis la plus moche des filles que je connais. Je ressemble à un garçon avec des cheveux longs'. Je me suis demandée d'où cela sortait, qui lui avait dit ça".

"Je n'ai rien dit sur le coup, mais je suis rentrée à la maison et je lui ai préparé une présentation Power Point avec les artistes androgynes et les stars qui vivent leur vérité, mais qui sont surement moquées au quotidien", a continué la chanteuse en citant notamment Michael Jackson, Prince, Elton John ou encore Janis Joplin.

"Je lui ai demandé ce qu'elle pensait de moi et elle a dit que j'étais superbe. Je lui ai expliqué que c'est pourtant le même argument que les gens utilisent quand ils se moquent de moi, ils disent que je suis trop masculine, trop musclée. Je lui ai ensuite dit: 'est-ce que je me laisse pousser les cheveux pour autant, est-ce que je change mon corps, ma façon de bouger?' Non. 'Est-ce que je fais salle comble quand je fais un concert?' Oui", a lancé Pink.

"Donc, ma chérie, non, on ne change pas. On aide les autres à changer pour qu'ils s'ouvrent à une plus large diversité de beautés. Merci à vous artistes, vous qui vivez votre vérité, d'ouvrir la voie aux autres. Et ma fille, tu es superbe", a conclu l'artiste sous un tonnerre d'applaudissements dans le public comme sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI: