"I walk with her": La Marocaine Loubna Bensalah marchera plus de 1000 km, du Nord au Sud de la Tunisie

Publication: Mis à jour:
I WALK WITH HER
I WALK WITH HER
Imprimer

"Je marche avec elle". "Elle", c'est toutes ces femmes que Loubna Bensalah va croiser sur sa route, une route qui s'étend sur plus de 2000 km, dont plus de 1000 km que l'aventurière arpentera à pieds, 250 km à vélo et presque 900 km en Land rover, espère-t-elle.

Originaire de Berkane, la jeune marocaine de 25 ans a décidé de partir à l'aventure en Tunisie. Une aventure qui vient de commencer, le 19 août 2017, avec l'arrivée de Loubna à Tunis, et qui se terminera, selon son plan de route, le 6 novembre prochain.

Mais le chemin tracé n'est pas toujours celui qu'on suit vraiment.
Voilà maintenant 10 jours qu'elle a atterrit à Tunis, l'aventurière avait prévu de s'envoler 2 jours après, pour commencer son itinéraire au point de départ prévu: Tabarka.

Mais "à Tunis, j'ai rencontré des personnes intéressantes, j'ai fait de belles rencontres et j'ai finalement passé une semaine à la capitale au lieu de 2 jours." raconte-t-elle au HuffPost Tunisie. De beaux imprévus qui peuvent arriver, "dans ce genre de voyage, c'est la route qui décide." souligne Loubna.

Ce n'est que le 27 aout que Loubna arrive à Tabarka et commence son parcours. Avec sa partenaire de voyage, une Tunisienne originaire de Sousse qui a proposé de l'accompagner, elles se réveillent le matin, profitent des alentours, des fois, une séance de yoga... et puis elles marchent tranquillement vers la prochaine destination, "pour voir ce que la route nous offre", dit-elle.

Et c'est au gré des rencontres que Loubna détermine ses journées, ses interviews, "Je rencontre des gens, je discute avec eux, et c'est eux qui m'aident à voir à droite et à gauche." raconte-t-elle.

Une aventure audacieuse, intitulée donc "I walk with her", un concept né il y a un an, lorsqu'elle avait effectué son périple sur la côte Atlantique du Maroc et où elle a marché 1178 km.

Sac à dos, tente et différentes rencontres seront son quotidien pendant ces 4 mois. Un voyage hors-norme qu'elle dédie aux femmes maghrébines, "étant sensible aux sujets qui touchent à la femme, en voyage, mon regard se portera sur la société, la culture, les traditions, les modes de vie et leurs rapports à la femme," écrit-elle sur sa page Facebook.

"C'est également pour pouvoir mieux analyser ce qui différencie ces femmes selon leur environnement, ce qu'elles ont vu, ce qu'on leur a permis de voir de par leur éducation" explique-t-elle dans une autre publication.

Si elle compte sillonner le monde ainsi, elle réalisera également à travers des reportages, 1000 portraits de femmes.

"I walk with her" en Tunisie se préparait depuis des mois. Loubna a choisi de marcher car pour elle, “marcher, c’est être à la bonne vitesse, c’est pouvoir prendre le temps de réfléchir et de contempler" avait-elle expliqué dans son interview avec La Dépêche, magazine marocain.

Visiblement, rien n'arrêtera Loubna, ni le climat, ni la fatigue, ni les risques que pourrait encourir une femme, voyageant seule (et à pieds!), "Il y a toujours des risques mais le fait d’être une femme peut aussi être un avantage. Les gens veulent t’aider parce que tu es une femme. Ils le font par instinct protecteur" raconte-t-elle à La Dépêche.

Voilà ce qu'on appelle "voir les choses du bon côté"!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.