Attentats en Catalogne: Le ministre de l'Intérieur espagnol en visite à Rabat

Publication: Mis à jour:
JUAN IGNACIO ZOIDO
Sergio Perez / Reuters
Imprimer

SÉCURITÉ - Le ministre de l'Intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido, se rendra mardi 29 août à Rabat pour rencontrer son homologue marocain, Abdelouafi Laftit, rapporte l'agence de presse espagnole EFE, qui cite une note du ministère. Les deux hommes "échangeront des informations au sujet de l'enquête sur les attentats de Catalogne", précise l'agence.

C'est la troisième fois que le ministre espagnol se rendra au Maroc, depuis sa nomination en tant que ministre en novembre 2016 dans le deuxième gouvernement de Mariano Rajoy. Juan Ignacio Zoido était venu une première fois en décembre 2016, son premier voyage à l'étranger en tant que nouveau ministre de l'Intérieur, puis en juin dernier pour une visite de courtoisie avec le nouveau ministre de l'Intérieur marocain Laftit, nommé en avril après la formation du gouvernement.

Selon le ministère espagnol de l'Intérieur, depuis juin 2015, date à laquelle l'Espagne a relevé son niveau d'alerte terroriste à 4 (risque élevé), de nombreuses opérations conjointes ont eu lieu entre les deux pays, et plus de 175 personnes liées à l'islamisme radical ont été arrêtées.

Ce voyage montre également, selon le ministère, la "relation imbattable" entre les deux pays en matière de sécurité, que ce soit "dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, mais aussi contre le crime organisé ou la traite des personnes".

Cette visite intervient moins de deux semaines après la double attaque terroriste survenue à Barcelone et dans la station balnéaire de Cambrils, le 17 et 18 août. 16 personnes sont décédées dans ces attentats.

En Espagne, au moins 12 individus, dont une majorité de Marocains, seraient impliqués. Cinq ont été tués par la police après l'attaque de Cambrils, quatre suspects ont été placés en garde à vue, un homme a été tué après l'attaque de Barcelone, et deux hommes, dont un imam, sont décédés avant l'attaque, dans l'explosion d'une maison où la cellule terroriste faisait des essais d'engins explosifs.

Au Maroc, trois hommes en lien avec ces attentats ont été arrêtés. L'un d'entre eux a été écroué, selon le patron du Bureau central d'investigations judiciaires, Abdelhak Khiam, interrogé par EFE. Il cherchait à attaquer l'ambassade d'Espagne à Rabat. Les deux autres ont été arrêtés à Casablanca et Oujda et seraient liés aux membres de la cellule terroriste de Catalogne.

LIRE AUSSI: Ce qu'a fait ce chauffeur de taxi marocain pendant l'attentat de Barcelone a ému les internautes