Sous un arbre de symboles, Kamel Daoud retrouve Alger et les Barzakh

Publication: Mis à jour:
ZABOR KD
Louiza Ammi
Imprimer

Avec son légendaire sourire enfantin, son attention toute à son public, signant chaque livre avec une application d’élève studieux, c’est un Kamel Daoud heureux qui a retrouvé ses lecteurs algérois hier venus nombreux et très chaleureux.

L’écrivain dont le nouveau roman Zabor est en librairie depuis le 22 aout est en tournée et Alger a choisi de l’accueillir dans un lieu hautement symbolique, une librairie toute neuve, “L’arbre à dires”, la librairie de ses éditeurs algériens, Barzakh.

arbres à dires

Les éditions Barzakh célébraient donc hier à la fois l’ouverture de leur propre librairie, située dans la partie haute de Sidi Yahia, non loin des bureaux de la maison d’édition et l’un de leurs auteurs les plus populaires.

“En ces temps ​difficiles,​ ​​la création d'une librairie prolonge l'aventure​ des éditions Barzakh entamée ​au printemps de l'année 2000​,​ affirmant de nouveau notre​ foi en la littérature​ ainsi que, plus largement, notre engament dans l'action culturelle”, écrivent les éditeurs de Kamel Daoud qui souhaitent faire de L’arbre à dires la continuité géographique de ce qu’ils font depuis dix-sept ans avec talent et pugnacité: un lieu que domine la littérature et où la creation artistique et culturelle est célébrée, un lieu de discussion, de réflexion et de partages.

Le choix du nom de la librairie est un hommage à Mohamed Dib, le titre “d’un des derniers et plus singuliers livres de Mohammed Dib”, rappellent-ils. La référence à ce livre particulier où Mohamed Dib ne craint pas de mélanger les genres est probablement la plus jolie des manières pour les éditeurs Barzakh d’affirmer que pour eux la littérature est avant tout un lieu de fusions plus que de chocs et de contre-chocs. Une affirmation éternisée par un magnifique logo créé - pour clore en beauté cette superbe référence - par Louise Dib, la petite-fille de Mohamed Dib.

De la continuité donc pour Barzakh et pour Kamel Daoud qui revient, après la tempête Meursault contre enquête, avec le calme et déterminé Zabor, retrouver des lecteurs ravis de pouvoir échanger quelques mots, demander une dédicace et prendre une photo a un romancier rockstar algérien.


LIRE AUSSI:

mail de l'auteure: daikha@gmail.com

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.