Récemment extradés vers la Tunisie, trois terroristes « dangereux » remis au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme

Publication: Mis à jour:
TERRORISTS
zabelin via Getty Images
Imprimer

Récemment extradés par les autorités turques vers la Tunisie, trois terroristes classés «dangereux» ont été remis vendredi 25 août au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, a annoncé le porte-parole du pôle, Sofiène Selliti.

Selon lui, une information judiciaire a été ouverte contre ces suspects et trois mandats de dépôts ont été émis à leur encontre.

Les autorités turques avaient extradé le 13 août 2017 trois terroristes tunisiens classés « très dangereux » pour leur appartenance à l’Organisation de l’Etat islamique « Daech », avait annoncé mardi dernier Selliti qui a fait remarquer que le ministère public près le pôle avait décidé de prolonger la durée de garde à vue de ces trois suspects.

Arrêtés par l’armée libre de Syrie, les trois suspects avaient été livrés aux autorités turques avant d’être soumis aux procédures d’extradition, a-t-il expliqué.

D'après Sofiène Selliti, les suspects ont révélé plusieurs informations importantes sur les modes d’acheminement des jeunes tunisiens vers les foyers de tension et les entraînements militaires reçus par Daech.

Avec quelque 5.500 ressortissants ayant rejoint les rangs d'organisations djihadistes selon des chiffres de l'ONU, la Tunisie est l'un des principaux pays au monde touchés par ce fléau, le premier au Maghreb, loin devant le Maroc (environ 1.300).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.